voici la liste des commerces où le Green Pass n’est plus nécessaire à partir du 1er février


Le gouvernement a publié la nouvelle Dpcm avec la liste des commerces et entreprises où le Pass Vert ne sera plus obligatoire à partir du 1er février. Il ne sera pas utilisé dans les entreprises qui vendent des biens essentiels, comme les épiceries, celles qui vendent des produits de soins personnels ou les pharmacies.

Activez les notifications pour recevoir des mises à jour sur

Mario Draghi a signé le nouveau Dpcm : le gouvernement précise ainsi la liste des commerces et activités où le Green Pass ne sera plus nécessaire à partir du 1er février prochain, date à laquelle les nouvelles règles entreront en vigueur. Dans le dernier décret anti Covid, en effet, l’exécutif a décidé d’étendre l’utilisation de la Certification (celle de base, qui peut également être téléchargée en faisant un écouvillon antigénique ou moléculaire) aux bureaux publics, banques, bureaux de poste et commerces, avec à l’exception de ceux où sont vendus des biens considérés comme essentiels. Comme la nourriture, par exemple, mais aussi celles où l’on peut acheter des produits sanitaires ou les pharmacies. Voyons donc la liste des activités commerciales auxquelles le Pass Vert ne sera pas obligé d’accéder, recensées dans la Dpcm approuvée ce jour.

Le texte du Dpcm se lit comme suit :

1. Conformément à l’article 9-bis, paragraphe 1-bis, du décret-loi du 22 avril 2021, no. 52, converti, avec des modifications, par la loi du 17 juin 2021, n. 87, de 2021, sans préjudice des dispositions de l’article 9-sexies, paragraphe 8, du même décret-loi, ainsi que des dispositions des articles 7 et 8, du décret-loi du 24 décembre 2021, n. 221 et article 1, du décret-loi du 30 décembre 2021, n. 229, les besoins essentiels et primaires de la personne à satisfaire auxquels, dans le cadre des services et activités qui se déroulent à l’intérieur visés au paragraphe 1-bis, lettre b), la possession d’une des certifications vertes n’est pas requise COVID -19, visés à l’article 9, alinéa 2, du même décret-loi, sont les suivants :

a) les besoins alimentaires et de première nécessité pour lesquels l’accès n’est autorisé qu’aux activités commerciales de détail visées à l’annexe du présent décret ;

b) les besoins de santé, pour lesquels l’accès est toujours autorisé pour la fourniture de médicaments et de dispositifs médicaux et, en tout état de cause, aux établissements sanitaires et sociaux visés à l’article 8-ter du décret législatif 30 décembre 1992, n. 502, ainsi que vétérinaires, à toutes fins de prévention, de diagnostic et de traitement, y compris pour les accompagnateurs, sans préjudice des dispositions de l’article 2-bis du décret-loi du 22 avril 2021, n. 52 en ce qui concerne le séjour des accompagnateurs dans les lieux susmentionnés et par l’article 7 du décret-loi 24 décembre 2021, n. 221, pour l’accès des visiteurs aux établissements résidentiels, sociaux, sociosanitaires et hospitaliers ;

c) les besoins de sécurité, pour lesquels l’accès aux bureaux ouverts au public des corps de police et des corps de police locaux est autorisé, afin d’assurer l’exécution des activités institutionnelles qui ne peuvent être différées, ainsi que celles de prévention et de répression des infractions ;

d) exigences légales, pour lesquelles l’accès aux bureaux judiciaires et aux bureaux des services sociaux et de santé est autorisé exclusivement pour la présentation urgente et urgente de plaintes de victimes d’infractions ou de demandes d’interventions judiciaires pour protéger des mineurs majeurs ou incapables, comme ainsi que pour permettre l’exercice d’activités d’enquête ou judiciaires pour lesquelles la présence de la personne convoquée est nécessaire.

La liste des commerces où le Green Pass n’est plus nécessaire à partir du 1er février

1. Commerce de détail dans les commerces spécialisés et non spécialisés à prédominance de produits alimentaires et de boissons (hypermarchés, supermarchés, magasins discount alimentaires, supérettes et autres commerces non spécialisés d’aliments divers), excluant en tout cas la consommation sur place.

Avertissement de Bill Gates : « La prochaine pandémie la plus meurtrière de Covid, nous devons nous préparer »

2. Commerce de détail de produits surgelés

3. Commerce de détail d’animaux de compagnie et d’aliments pour animaux de compagnie en magasin spécialisé.

4. Commerce de détail de carburant automobile en magasin spécialisé.

5. Commerce de détail d’articles sanitaires.

6. Commerce de détail de médicaments en magasins spécialisés (pharmacies, parapharmacies et autres magasins spécialisés de médicaments non soumis à prescription médicale)

7. Commerce de détail d’articles médicaux et orthopédiques en magasin spécialisé.

8. Commerce au détail de matériel pour l’optique.

9. Commerce de détail de combustibles à usage domestique et de chauffage.

Les nouvelles règles du Green Pass

Le gouvernement avait encore étendu l’utilisation du Green Pass de base pour contenir la quatrième vague d’infections. L’obligation des services personnels, donc coiffeurs, barbiers et esthéticiennes, avait déjà commencé le 20 janvier. A partir du 1er février, il faudra cependant accéder à tous les bureaux publics, comme ceux de l’INPS par exemple, pour se rendre à la banque ou à la poste et enfin pour entrer dans les commerces. Sauf, en fait, de ceux jugés indispensables et précisés dans la Dpcm qui vient de paraître.