Venise battue 2-1 au ‘Meazza’


L’Inter a battu Venise 2-1 à la 90e minute. Au ‘Meazza’, les Nerazzurri ont renversé l’avantage initial de l’invité avec Henry et ont conquis les trois points grâce aux buts de Barella et Dzeko.

L’L’Inter a battu Venise 2-1 à 90′. Au ‘Meazza’, les Nerazzurri disparaissent après l’avantage initial de l’invité signé Henri puis renversez le résultat avec Tendeur puis avec l’en-tête gagnant de Dzéko qui fait exploser Simone Inzaghi.

Deux buts en première mi-temps et un excellent travail pour le VAR

Dès le début du jeu, il était entendu que pour leInter ça n’allait pas être facile. le Venise Il s’est immédiatement révélé être un adversaire organisé et doué pour se rapprocher de la défense lorsque l’Inter était en possession du ballon en première ligne. Les Vénitiens ont profité des espaces laissés par les Nerazzurri en contre-attaque et dans le seul défaut de l’équipe de Simone Inzaghi ils ont fait mouche. La boule de Ampadu franchie de la droite elle arrive ponctuellement sur la tête de Henri. L’attaquant de Venezia profite de la mauvaise intervention précoce de Cabinet qui ne frappe pas la balle et permet à l’adversaire de prendre l’avantage du lagon.

Il a aussi une part de responsabilité dans cette action du but Handanovic qui semblait sur la trajectoire et à la place était incapable de smanaccia le ballon malgré le coup de reins. L’Inter réagit d’abord avec une conclusion à distance de Calhanoğlu puis avant la fin de la première mi-temps, il parvient à trouver le but avec Tendeur.

Peur du Covid, l’Inter n’entraîne pas Dzeko car il a un rhume

La croix de Darmien de la droite il pêche au mieux périsic qui frappe à la porte, Lezzerini rejette, l’ancien Cagliari bondit sur le ballon et envoie le ballon 1-1 dans le but. L’action, cependant, a été marquée par un prétendu faute de Dzeko sur Modolo qui reste au sol pour un coup de coude du bosnien. Le défenseur montre la pommette enflée à l’arbitre mais en réalité, comme vous pouvez le voir sur les photos, c’est lui qui frappe le coude du joueur être hors du temps. Le VAR sur l’action ne peut pas intervenir mais l’arbitre n’a consulté la salle de contrôle que pour une précédente et présumée faute d’intervention dans la surface de Ceccaroni sur Dzeko.

Dzeko donne la victoire à l’Inter en seconde période

En seconde période Simone Inzaghi remplace Bastoni – carton jaune – avec Dimarco. Le rythme du match ne change pas avec l’Inter qui peine à trouver des espaces importants dans la défense de Venise. La plus belle opportunité de la seconde mi-temps a Dzeko qui après un tir à distance de Calhanoğlu, profitant de la mauvaise prise de Lezzerini, il frappe le ballon haut et finit sur ses pieds. Les Nerazzurri sont maîtres du jeu et du terrain avec Venezia qui à un moment a porté une attention particulière à la défense de l’égalisation.

Mais l’Inter avait besoin des trois points et ainsi de suite Dimarco, Directement sur coup franc, Lezzerini s’engage encore lui contraint à repousser la conclusion en puissance de l’ancien Vérone. Simone Inzaghi décide d’envoyer sur le terrain en même temps Dumfries, Vidal et Sanchez à la place de BArella, Perisic et Lautaro Martinez. L’Inter n’arrive pas à percer mais le but arrive tout au bout quand Dzeko à 90′grâce à un centre du droit de Dumfries, il remet le ballon dans la finale 2-1.