Un Nadal sans faute termine Hanfmann deuxième à l’Open d’Australie



L’Espagnol Rafael Nadal a répété sa meilleure version pour achever l’Allemand Yannick Hanfmann 6-2, 6-3 et 6-4 au deuxième tour de la Open d’Australie.

« Il est dangereux, son résultat contre Thanasi dit à quel point c’était bon. Je lui souhaite le meilleur car c’est un super garçon », a-t-il commenté après la conclusion d’un clash qui a duré deux heures et 42 minutes.

« Je joue un peu au golf, je ne suis pas un gars de gym. J’aime plus pratiquer différents sports », a-t-il expliqué à la demande de l’ancien joueur américain. Jim Courrier sur son physique exceptionnel.

Son rival au prochain tour sera connu après la conclusion du choc entre le Russe Karen Khachanov (28 ans) et le Français Benjamin Bonzi.

L’Espagnol a un tête-à-tête positif avec le Russe 7-0 ; alors que dans le cas d’affronter le Français, ce serait la première fois.

Il a encore rajouté de bonnes sensations après s’être connecté 29 gagnants et fait 25 fautes directes, pour remporter la quatrième victoire consécutive en 2022 qui a commencé avec le titre du Melbourne Summer Set.

Le joueur de tennis allemand de 30 ans est venu à l’affrontement comme l’un des noms qui a le plus brillé lors des débuts après avoir balayé l’Australien et tout nouveau champion de Adélaïda Thanasi Kokkinakis.

Le public sur le court central Rod Laver Arena a vibré avec la maîtrise de l’Espagnol dans une séance marquée par une chaleur humide qui a touché 30ºC, une condition qui catapulte encore la proposition de Nadal.

Le champion des 20 majeurs a averti au début de la compétition que les attentes étaient plus faibles cette année après sa longue période d’inactivité, mais a également mentionné que « Dans ce type de tournoi, on ne sait jamais car les choses changent plus tard. »

L’Espagnol a gardé un Hanfmann menotté malgré l’inspiration de l’Allemand dans les premières sections des trois manches et chargé de coups droits lourds le revers de son rival, comme à son habitude, pour mener un match qui a confirmé sa forme soignée.

Nadal a atteint le troisième tour du « majeur » australien pour la seizième fois et n’a chuté lors des phases précédentes qu’en 2016 après avoir trébuché lors de ses débuts contre son compatriote. Ferdinand Verdasco.

Après son triomphe, il a été confirmé comme le premier Espagnol à atteindre le troisième tour lors d’une journée à laquelle participeront également ses compatriotes Pablo Carreño (19 ans), Carlos Alcaraz (31 ans) et Pedro Martínez.