Un entrepreneur obtient des rafraîchissements pour des entreprises en crise, tout en menant une vie de luxe : dénoncé


La police de Varèse a dénoncé et saisi les avoirs d’un entrepreneur, résidant à Saronno, qui avait également obtenu des rafraîchissements pour des entreprises en crise tout en menant une vie de confort et de luxe.

Ses biens et propriétés ont été saisis pour une valeur d’une quinzaine de millions d’euros : c’est arrivé à un entrepreneur, originaire de la province de Naples, mais résidant à Saronno. L’homme aurait obtenu indûment à la fois des primes de construction, mais aussi des rafraîchissements pour les entreprises en crise tout en menant une vie d’aisance et de luxe. Selon les enquêtes de la police de Varèse, il aurait dépensé jusqu’à huit mille euros pour acheter des vêtements et accessoires.

L’homme avait déjà été condamné pour délits financiers

Les enquêtes ont été menées par les agents de la division anti-criminalité qui, coordonnés par le Service central anti-criminalité du Département de la sécurité publique, ont analysé l’histoire personnelle et patrimoniale de l’entrepreneur. L’homme, par le passé, avait déjà reçu des condamnations pour délits financiers et contre des personnes. Elle a également une dette envers l’État d’environ 17 millions d’euros. Pour toutes ces raisons, le commissaire de police de Varèse a procédé à la confiscation à la disposition du tribunal de Milan. L’homme, en plus de posséder des biens immobiliers et mobiliers, possédait également des actions de la société. Les gains avaient été versés à des noms de premier plan, pour éviter qu’ils ne soient volés en raison d’enlèvements criminels et préventifs.

Shopping et vie entre confort et luxe

Les gains obtenus grâce aux bonus sont encore à calculer, mais pour la seule 2021 ils s’élèveraient à environ sept millions d’euros. En plus des primes de construction, il a également réussi à obtenir des rafraîchissements pour les entrepreneurs et les entreprises en difficulté en raison de la pandémie. Des investigations, il est ressorti que l’homme avait déclaré qu’il habitait un modeste immeuble, mais qu’en réalité il habitait une villa avec piscine avec sa famille. Il était également un client régulier et un habitué des boutiques de luxe et des restaurants. Il avait récemment passé les vacances de Noël dans un hôtel cinq étoiles dans une destination de vacances alpine renommée et avait également acheté un modèle Mercedes Benz GLC et un hybride turbo Porsche Cayenne. Au total, 72 immeubles, 22 terrains, trois voitures, quatre camions, plus de 20 montres de luxe, des bijoux divers, une trentaine de relations bancaires et financières, sept sociétés et 65 mille euros en espèces ont été saisis.