un égal que l’Inter et Napoli aiment


Le report entre Milan et la Juventus se termine par un 0-0 ennuyeux : à San Siro un défi avare d’émotions, avec Maignan et Szczesny jamais appelés à des interventions difficiles.

Très peu, presque rien. Le report de la 23e journée de la Serie A 2021-2022 compris entre Milan et Juventus. L’un des « classiques » du football italien s’est disputé au stade Meazza mais les deux équipes n’ont pas répondu à leurs attentes avec un match avare d’émotions. L’équipe de Stefano Pioli il a essayé de montrer ses qualités offensives mais l’excellente organisation défensive des garçons de Massimiliano Allegri il a désamorcé toutes sortes d’initiatives.

Ce n’était pas une course très technique mais les équipes ont essayé de s’affronter à un bon rythme. Dans les premières minutes, les Rossoneri ont protesté pour un prétendu penalty sur Calabre, en raison d’une faute d’Alex Sandro, mais l’arbitre Di Bello a choisi de ne pas intervenir. Il s’est fait remarquer Sandro Tonali pour le travail en cours et pour avoir soutenu les manœuvres offensives de son équipe : le numéro 8 était, de loin, le meilleur des 22 sur le terrain. Milan a perdu Zlatan Ibrahimovic sur blessure juste avant la demi-heure : le Suédois accuse un problème au tendon d’Achille.

Pas de jeu offensif particulier à souligner en deuxième partie, avec Maignan et Szczesny qui n’ont jamais été appelés à des interventions difficiles. Les défenses de Pioli et Allegri ont su contenir les rafales offensives adverses et ne se sont risquées en aucune sorte de situation.

Trop de Fiorentina pour Gênes: au Franchi se termine 6-0 pour Viola, l’italien rêve d’Europe

Pour mettre en évidence la bonne preuve de Rodrigo Bentancur qui, par rapport aux performances qui l’accompagnent depuis un certain temps, s’est fait remarquer par l’énorme travail effectué au milieu de terrain pour récupérer les ballons et aider ses coéquipiers à doubler les adversaires dans les zones les plus délicates.

Ce match nul des buts blancs de San Siro fait surtout plaisir à l’Inter, désormais à +4 de Milan avec un match à récupérer (à Bologne) et le derby de la Madonnina après la pause ; et Napoli, qui a grimpé à la deuxième place après la victoire avec Salernitana et a obtenu 2 points sur le Vieille dame dans la lutte pour la Ligue des champions.

Le compte-rendu du match Milan-Juventus

RESEAUX : /

MILAN (4-2-3-1) : Maignan; Calabre (76 ′ Florenzi), Kalulu, Romagnoli, Theo Hernandez; Tonali, Krunic ; Messias (61′ Saelemaekers), Brahim Diaz (61′ Bennacer), Leao (76′ Rebic); Ibrahimovic (28′ Giroud). Entraîneur : Pioli.

JUVENTUS (4-2-3-1) : Szczesny ; De Sciglio, Rugani, Chiellini, Alex Sandro ; Bentancur (89′ Rabiot), Locatelli (66′ Arthur) ; Cuadrado (66′ Bernardeschi), Dybala (89′ Kulisevski), McKennie ; Morata (74′ Kean). Entraîneur : Allegri.

ARBITRE: Marco Di Bello.