Ses parents l’ont perdu dans le chaos de Kaboul, le petit Sohail a retrouvé sa famille


Taliban à Kaboul : les dernières nouvelles sur l’Afghanistan

Le petit Sohail, l’enfant confié à un soldat américain lors de l’évacuation de Kaboul en août dernier puis perdu, a été retrouvé et va bientôt pouvoir à nouveau embrasser sa famille.

L'enfant confié aux marines puis dans les bras de son grand-père (Twitter)

L’enfant confié aux marines puis dans les bras de son grand-père (Twitter)

Activez les notifications pour recevoir des mises à jour sur

Taliban à Kaboul : les dernières nouvelles sur l’Afghanistan

L’image de ses parents qui, terrorisés par la foule, le confient aux marines américains a fait le tour du monde. C’était le 19 août 2021, quelques jours après l’arrivée du Talibans une Acceptation tandis que des milliers d’Afghans tentaient de quitter le pays en atteignant l’aéroport de la capitale : le petit Sohail il s’est perdu dans le cas de ces jours et les parents, qui ont ensuite atteint les États-Unis, l’ont recherché pendant des mois. Finalement, après cinq mois, ils l’ont trouvé. UNE fin heureuse pour une histoire qui n’est malheureusement pas unique en son genre mais qui s’est répétée pour de nombreuses familles en ces jours de chaos après la chute du gouvernement et la prise de pouvoir par les talibans.

Au cours de ces longs mois, Sohail a en effet été placé en garde à vue par un homme, Hamid Safi, qui travaille comme chauffeur de taxi à Kaboul, et qui a déclaré ce jour-là avoir trouvé le petit garçon, qui n’avait que deux mois, par terre alors qu’il pleurait seul. Et donc il l’a emporté avec lui, l’a ramené à la maison et avec sa femme il s’en est occupé jusqu’à présent. Il considérait cela comme un cadeau de Dieu après trois filles, tout ce temps, jusqu’à ce que ses voisins, après avoir lu l’histoire du petit garçon perdu à l’aéroport et jamais retrouvé par sa famille, remarquent la similitude avec l’enfant. À ce moment-là, ils ont signalé à Reuters qu’ils avaient d’abord fait appel pour que quiconque savait quelque chose sur le petit puisse aider la famille.

le Le grand-père de Sohail, Mohammad Qasem Razawi, resté en Afghanistan, après s’être assuré que son neveu était à Kaboul, partit du Badakhshan, à l’extrême nord-est du pays, portant sur ses épaules un bélier et plusieurs kilos de noix pour offrir comme un cadeau à l’homme qui pendant des mois a pris soin du petit. La rencontre entre les deux a eu lieu en novembre mais tout ne s’est pas bien passé car le chauffeur de taxi Safi a demandé à pouvoir rejoindre les Etats-Unis afin de pouvoir ramener les Sohail dans sa famille, une demande qui lui a été refusée par le gouvernement Les talibans. Après plusieurs mois de négociations et une plainte contre lui, l’homme a finalement rencontré le grand-père paternel de Sohail à qui il a rendu le bébé en échange de 950 dollars.

Amina, fuyant les talibans : « En Afghanistan je serais en cage, les femmes ont perdu la voix »

La prochaine étape sera de ramener l’enfant à ses parents qui ont ensuite réussi à entrer dans l’aéroport de Kaboul ce jour-là en août : le père Mirza Ali, 35 ans, et la mère Suraya, 32 ans, ainsi que leurs quatre autres enfants âgés de 17, neuf, six ans. et trois ans, ils vivent maintenant aux USA, dans le Michigan. C’est d’ici que, lors d’une visioconférence, hier, samedi 8 janvier, ils ont assisté en larmes de joie au retour de Sohail auprès de son grand-père. Ce jour-là, ils l’ont perdu mais ils l’ont sauvé d’une foule infernale en le confiant à ces armes « d’un homme en uniforme » qui se croyait « un soldat américain ». Ils le cherchaient depuis des mois et aujourd’hui, ils ont enfin pu l’embrasser à nouveau, ne serait-ce que virtuellement.