Pass Vert obligatoire en prison pour les entretiens avec les détenus : le nouveau décret


Obligation d’un laissez-passer vert pour les membres de la famille des détenus qui entrent dans la prison pour des entretiens en face à face. C’est l’une des mesures anti Covid du décret de janvier, publié au Journal officiel.

Activez les notifications pour recevoir des mises à jour sur

Le nouveau décret Covid a été publié hier au Journal officiel, approuvé par le Conseil des ministres le 5 janvier dernier, et est entré en vigueur aujourd’hui. La disposition contient la vaccination obligatoire pour les plus de 50 ans, et l’obligation du Super Pass Vert pour tous les travailleurs de plus de 50 ans. Parmi les autres mesures contenues dans le dl, il y a aussi les nouvelles règles de quarantaine à l’école, en vue de la reprise des cours en présentiel après les vacances de Noël.

le Base Pass Vert, ce que vous obtenez même avec un simple écouvillon négatif, a été étendu les avocats de la défense, ainsi que les membres de la famille des détenus qui souhaitent avoir des entretiens en face à face.

L’article 3 du décret étend en effet l’obligation du laissez-passer vert aux « défenseurs, consultants, experts et autres auxiliaires du magistrat sans lien avec les administrations de la justice ». Aussi, « l’absence du défenseur résultant de l’absence de possession ou du défaut d’exhiber la certification verte Covid-19 », lit encore dans le décret, « il ne constitue pas une impossibilité de comparaître pour cause d’empêchement légitime ». En revanche, l’obligation du laissez-passer vert ne concerne pas « témoins et parties au procès », en étant introduit pour effectuer « entretiens visuels en face-à-face avec des détenus et des détenus, au sein des prisons pour adultes et mineurs ».

Covid, des ambulances alignées à Palerme : « La plupart des patients graves ne sont pas vaccinés »

La mesure entrera en vigueur le 20 janvier et sera valable jusqu’au 31 mars pour les entretiens visuels en face à face avec les détenus des prisons pour adultes et mineurs. Au lieu de cela, il commencera à partir du 1er février, indique toujours la disposition, l’obligation de certification verte pour l’accès aux offices publics, aux services postaux, bancaires et financiers, aux activités commerciales.

Obligation de vaccination pour le personnel universitaire à partir du 1er février

Le décret contient également d’autres nouvelles règles, comme l’obligation de vaccination, cette fois sans limite d’âge, également étendue au personnel universitaire. La règle prendra effet à compter du 1er février 2022, et concerne également les établissements de haute formation artistique, musicale et danse (Afam). L’article 2 du décret-loi n. 1 du 7 janvier 2022, « Mesures urgentes pour faire face à l’urgence du COVID-19, en particulier sur le lieu de travail, les écoles et les établissements d’enseignement supérieur ».

Cela s’explique par une note du ministère de l’Université et de la Recherche. En outre, poursuit le communiqué, les responsables des universités et des institutions de l’Afam sont censés veiller au respect de l’obligation. Le non-respect de la règle peut entraîner la suspension du travail et le paiement du salaire, sans conséquences disciplinaires, et avec la préservation de la relation de travail.