Nous ne sommes pas une équipe qui se défend jusqu’au bout


Après la victoire à Bologne, Luciano Spalletti a analysé les difficultés de son Napoli à gérer le résultat dans les dernières minutes.

le Naples gagné 2-0 à domicile contre Bologne et a profité des résultats des concurrents pour raccourcir en tête, ainsi que gagner quelques points à la quatrième place. Les Azzurri ont retrouvé le chemin de la victoire après la défaite de la Coppa Italia contre la Fiorentina mais Luciano Spalletti il n’a pas semblé très satisfait, notamment pour la gestion finale du résultat.

L’entraîneur du club napolitain a commenté la victoire de Dall’Ara au micro de DAZN : « Quand l’équipe comprend la voie à suivre, elle a des caractéristiques et a son propre pourquoi. À certains moments, nous perdons cela et nous devenons trop mous. Pour ce que nous représentons et pour le maillot que nous portons, nous avons le devoir de faire en sorte que ceux qui nous aimons heureux. et ceux qui nous soutiennent. Nous faisons bien notre travail et rendons les fans heureux sinon nous sommes des gens normaux. Je me fâche quand nous ne faisons pas les choses correctement. Nous ne sommes pas une équipe qui peut se défendre indéfiniment. Nous il faut travailler les boules, les nettoyer et réorganiser les actions. Il ne nous est pas possible de nous défendre jusqu’au bout ».

Les Azzurri poursuivent leur excellente tendance à l’extérieur, étant donné que lors des quatre derniers matchs à l’extérieur de Maradona, il y a eu deux victoires et deux nuls.

De Laurentiis se présente dans les vestiaires après Napoli-Spezia : discours à l’équipe

L’équipe des Azzurri a dominé une grande partie du match mais l’entraîneur de Certaldo a voulu analyser avant tout les 20 dernières minutes, ce qu’il n’a pas aimé et a envoyé un message précis à son équipe : « On a laissé des points sur la route qui devient difficile à récupérer. On a perdu des matchs qui deviennent ensuite compliqués pour notre classement. Devant ils sont forts mais il faut forcément finir parmi les 4 premiers. On a la qualité pour le faire et perdre notre jeu ou remettre en question quelque chose pour un but te crée alors des problèmes. On aurait pu mieux utiliser les espaces en finale mais à la place on a créé des difficultés pour leur forçage. »