Nous attendons maintenant un cadavre


Un cadavre. C’est ce que les proches de Michèle Cilli, la jeune femme de 24 ans disparue de Barletta depuis deux semaines, s’attendent à trouver. Parallèlement, les recherches se poursuivent auprès des plongeurs et des unités canines.

« Même anonymement, on veut un message, quelque chose : pour nous c’est important », tel est l’appel lancé par Monica Cilli, la soeur de Michèle, la jeune femme de 24 ans décédée dans la nuit du 14 au 15 janvier de Barlette. Au fil des jours, les espoirs de retrouver le jeune homme encore en vie s’amenuisent, comme le rapporte la même sœur qui expliquait aux micros d’une télé locale : « Nous nous attendons désormais à ne retrouver que le corps ». Pendant ce temps, la police poursuit ses opérations de recherche : « Les policiers – lit une note – ont battu tous les quartiers de la ville également grâce à l’utilisation des services de prévention du crime. Dans certaines zones inaccessibles, où il a fallu faire usage de drones ont également été utilisés pour d’autres instruments, qui les ont minutieusement fouillés ».

Michèle Cilli, la police fouille

Michèle Cilli, la police fouille

Depuis des jours, les agents sont accompagnés des unités cynophiles avec lesquelles ils fouillent les zones périphériques de la ville dont celle au nord de Barletta, celle de Fiumara, où des vêtements et des chaussures ont été retrouvés vendredi. Des objets qui n’appartiennent cependant pas au jeune Cilli qui, selon les enquêteurs, aurait pu se rendre dans cette zone le soir de sa disparition lorsque la voiture à bord de laquelle il a été aperçu filait vers la Fiumara. Il s’agit de la Golf noire avec plaque allemande appartenant à une connaissance du jeune homme de 24 ans, un nom déjà connu des services de police et aux multiples précédents : vers 1 h 30 du matin dans la nuit du 14 au 15 janvier, Michele Cilli a quitté l’endroit où il était allé faire la fête dans le centre de Barletta et était monté à bord de la voiture noire, lui faisant perdre toute trace à partir de ce moment.

Michèle Cilli

Michèle Cilli

La Golf a été remise au Scientifique pour les secours nécessaires à l’identification d’éventuelles traces de sang, tandis que son propriétaire a été interrogé par les enquêteurs : l’homme, selon ce que rapportent certains témoins, serait revenu une heure après avoir quitté la fête, mais il y a eu aucune trace de Michèle. Ses poignets ont été blessés et il a dit aux policiers qu’il était déjà blessé et qu’il était arrivé à Foggia pour se faire soigner. Pendant ce temps, les unités de plongée spécialisées de la police d’État ont vérifié certaines zones touchées par les voies navigables pour comprendre si le corps de Michele peut être retrouvé dans ces canaux : « J’espère qu’ils nous donneront des réponses », les mots de son frère Antonio, qui a rapporté la disparition du jeune homme de 24 ans lundi dernier.