Nico Williams culmine le retour de l’Athletic en trois minutes contre l’Atlético (1-2) et jouera la finale


L’Athletic Club a renversé le score en trois minutes avec des buts de Yeray et Nico Williams pour battre l’Atlético de Madrid 1-2 et ainsi se qualifier pour la finale de la Supercoupe d’Espagne, annulant le but initial des colchoneros qu’Unai Simón a marqué dans son propre but après un tir de Joao Félix.

Ainsi, l’Athletic Club, l’actuel champion de la Supercoupe d’Espagne, disputera dimanche sur la même scène, le stade international King Fahd de Riyad (Arabie saoudite), la finale contre le Real Madrid, qu’ils ont battu en demi-finale de la précédente édition.

La réunion a commencé de manière trompeuse, nourrissant des attentes qui n’ont été satisfaites qu’à l’étape finale. Déjà dans la première action du match, L’Atlético surprend l’Athletic et Joao Félix bat Unai Simón alors que seulement dix secondes avaient été disputées. Mais le but a été annulé par un léger hors-jeu du Portugais.

Le couple formé par Joao Félix et ngel Correa, qui a laissé Luis Suárez et Matheus Cunha sur le banc de départ, est sorti très branché et à la minute 5, c’est l’Argentin qui s’apprêtait à ouvrir le score d’un tir de l’intérieur de la surface qui est allé en corner.

L’Athletic a également voulu dire le leur lors du début intense et une volée d’Iñaki Williams après qu’une passe d’Oihan Sancet a percuté Jan Oblak quand les près de 10 000 personnes qui se trouvaient dans le stade international King Fahd chantaient déjà le but.

La faible affluence du public a fait que des toiles publicitaires ont été installées au fond du stade et l’ambiance était bien plus sans âme que celle de l’autre demi-finale, la « classique » jouée ce mercredi dans la même enceinte.

Aussi vite que le jeu s’accélérait, il s’endormait à l’équateur de la première mi-temps. La parcelle s’est déplacée vers le centre du champ, où Marcelino Toral a choisi Oier Zarraga pour remplacer le blessé Unai Vencedor et a laissé Mikel Vesga, l’autre candidat pour combler son poste, sur le banc.

Supercoupe d'Espagne - Demi-finale - Atletico Madrid v Athletic Bilbao
Joao Félix célèbre le but qui a ouvert le score à l’Atlético-Athletic
ALBERT GEA

Il n’y avait aucune autre chance de marquer jusqu’à la 40e minute, lorsque Geoffrey Kondogbia n’a pas été à la hauteur du coup personnel de Yannick Carrasco. sur l’aile gauche de l’Atlético, défendue par Óscar de Marcos. Le tir bas du milieu de terrain français depuis le bord de la surface a été stoppé sans problème par Unai Simón.

Le ‘Cholo’ Simeone n’aimait pas ce qu’il voyait et à la pause a donné l’entrée à Renan Lodi, qui a fait polémique ce jeudi après les déclarations de l’entraîneur brésilien ‘Tite’ expliquant qu’il ne l’avait pas appelé car il n’avait pas de calendrier complet de vaccination contre le coronavirus. Peu de temps après, il présentera également Rodrigo de Paul.

Et, bien que le script soit resté paresseux, une action malheureuse d’Unai Simón à la 61e minute, qui n’a d’abord pas atteint une tête lâche de Joao Félix après un corner et a immédiatement vu comment le ballon s’est écrasé sur son dos après avoir heurté le poteau droit, faisant 1-0 pour l’Atlético de Madrid.

Lors du jeu suivant, l’Athletic Club aurait déjà pu égaliser dans un autre corner, mais la tête d’Íñigo Martínez était trop concentrée et il s’est retrouvé au-dessus de la ligne de but avec le corps d’Oblak, qui a également dégagé une puissante volée d’Iñaki Williams. .

En échange, rien ne pouvait faire à la 76e minute, alors que Yuri Berchiche venait de réapparaître sur le terrain de jeu après sa blessure, avant la tête imparable de Yeray à la sortie d’un autre corner. L’Atlético s’est effondré quand ils ont reçu l’égalité et au prochain corner Nico Williams a profité d’un ballon lâche dans la surface pour définir le bas et faire le 1-2. L’euphorie a éclaté dans l’équipe basque.

L’équipe ‘Cholo’ Simeone n’a pas été en mesure de réagir aux deux coups reçus et n’a pas réussi à créer des occasions de marquer dans les 10 minutes restantes. Ainsi, il n’y aura pas de derby madrilène en finale et l’Athletic Club aura l’opportunité de remporter sa quatrième Supercoupe d’Espagne de l’histoire.

Supercoupe d'Espagne - Demi-finale - Atletico Madrid v Athletic Bilbao
Les sportifs célèbrent leur passage en finale
ALBERT GEA

Fiche de données:

1 – Atlético de Madrid : Oblak ; Vrsaljko, Giménez, Hermoso ; Kondogbia (Rodrigo de Paul, min, 51); Llorente (Lodi, min. 46), Koke (Héctor Herrera, min. 84), Lemar (Cunha, min. 84), Carrasco ; Joao Félix et Correa (Luis Suárez, min. 71).

2 – Club d’athlétisme: Unai Simon; De Marcos, Yeray, Iñigo Martínez, Balenziaga (Yuri, min.75); Berenguer (Nico Williams, min. 70), Zarraga (Vesga, min. 70), Dani García, Muniain; Sancet (Raúl García, min. 70) et Iñaki Williams.

Buts: 1-0 : Unai Simon (pp), min. 61 ; 1-1 : Année, min. 76 ; 1-2 : Nico Williams, min. 79.

Arbitre: Guillermo Cuadra Fernández (Comité des Baléares). Il a donné un carton jaune à Yeray (min. 83) et Mikel Vesga (min. 89) pour l’Athletic Club et Sime Vrsjaljko (min. 91) pour l’Atlético de Madrid et a expulsé José María Giménez (min. 93) d’un rouge direct. carte pour l’Atlético de Madrid.

Incidents : Match correspondant à la deuxième demi-finale de la Supercoupe d’Espagne disputé au stade international King Fahd de Riyad (Arabie saoudite) devant 10 000 spectateurs