New York enquête sur la mort d’un homme qui a brûlé lorsqu’il a été touché par un taser



Le bureau du procureur général de l’État de New York enquête sur le décès d’un homme de 29 ans décédé le mois dernier des suites de brûlures subies lorsque des policiers une arme taser a été tirée sur lui après que l’individu a été aspergé de gel désinfectant, un produit inflammable.

Dans les images d’une caméra de sécurité rendues publiques ce vendredi par le parquet, on peut voir comment le torse et la tête de l’homme sont immédiatement engloutis par les flammes après qu’un officier ait déchargé son pistolet paralysant et comment les flics se sont d’abord enfuis au lieu de l’aider.

L’événement a eu lieu dans le passé 30 octobre à l’intérieur d’un poste de police de la ville de Catskill, dans l’État de New York, où le défunt, Jason Jones, est allé affronter des agents après qu’ils soient venus prendre un appel dans un bar voisin, selon les médias locaux.

Les images ont désormais été rendues publiques pour des raisons de transparence par la procureure générale de New York, Letitia James, qui a repris l’enquête car il s’agit d’un décès lié à un éventuel cas de violences policières.

Jones est vu dans la vidéo, apparemment ivre et très agité, enlevez une partie de ses vêtements à l’accueil du commissariat, puis prenez une grosse boule de gel désinfectant et vaporisez-lui la tête et le corps pendant que les agents lui demandent de se calmer.

Par la suite, trois policiers s’approchent de lui, apparemment dans l’intention de l’arrêter, et l’un d’eux tire avec son taser. La victime disparaît un instant de l’image et, au moment où elle revient, sa tête et son torse sont couverts de flammes. Les agents s’échappent rapidement et ne reviennent s’occuper de lui qu’une fois qu’il a réussi à éteindre l’incendie..

« Jason n’était pas armé, au poste de police, et sans menacer personne lorsque la police l’a frappé avec 50 000 volts de courant électrique et s’est immolé par le feu », a déclaré Kevin A. Luibrand, un avocat représentant l’Union, à la famille Times Union. le défunt.

« Au lieu d’aider Jason, les policiers sont sortis de la pièce en courant, ont fermé la porte et l’ont laissé brûler », a ajouté l’avocat. Jones a été transporté à l’hôpital et est finalement décédé le 15 décembre après avoir été sous respirateur pendant un mois et demi.