Naples, trois jumeaux intubés nés prématurément à la Polyclinique d’une mère séropositive : ils se battent pour la vie


Professeur Francesco Raimondi : « Appelons-les Qui, Quo, Qua. Ils sont « assistés par notre « Escadron ».

Activez les notifications pour recevoir des mises à jour sur

Trois jumeaux naissances prématurées à trentième semaine en tant que mère positive au Covid et non vaccinés ont été intubés dans le service Néonatologie de la Polyclinique Federico II de Naples. Les enfants sont nés hier, 5 janvier 2022. « Appelons-les Qui, Quo et Qua », écrit le professeur Francesco Raimondi, qui dirige le département et a tenu à dédier un hommage aux trois petits sur Facebook. Les bébés sont « assistés par notre » escadron  » – explique Raimondi – La mère atteinte de Covid nous est venue de la province de Salerne parce qu’elle savait que sous ces combinaisons il y avait les meilleures infirmières et médecins. Viens ici, ici et ici ».

Les triplés, nés à sept mois et demi, se battent désormais pour la vie, aidés par les soins affectueux des médecins et des infirmières de la Nouvelle Polyclinique. Le professeur Raimondi a relancé l’appel à toutes les femmes enceintes pour qu’elles se fassent vacciner, afin d’éviter les complications à l’accouchement. Les trois enfants sont actuellement hospitalisés dans le service de réanimation de néonatologie, intubés et ventilés. La mère, quant à elle, est hospitalisée dans un service Covid. À l’intérieur de la salle, il y a 41 femmes infectées par Covid, alors que les lits ne sont que de 36. L’un des enfants a été transféré à l’hôpital Rummo de Bénévent faute de places.

Situation compliquée même en départements de pédiatrie. Là encore, les départements sont pleins depuis des semaines. Les 8 lits de la polyclinique Federico II de Naples sont toujours pleins pour les enfants infectés par le Covid. La situation est très difficile surtout avec le groupe d’enfants âgés de 2 à 12 ans, oncologiques chroniques ou atteints de bronchiolite, qui peuvent avoir de graves complications dues au Covid. Pour faire face à l’augmentation des demandes d’assistance, la Polyclinique fait également appel à des médecins spécialistes.