Naples n’a pas de joueurs


Napoli est déjà sorti de la Coupe d’Italie, les Napolitains ont été éliminés en huitièmes de finale par la Fiorentina. Spalletti déçu : « On aurait dû mieux gérer, mais physiquement on est en difficulté ».

Une fois de plus, Napoli perd à domicile, quatrième KO à domicile lors des six derniers matchs. Et cette défaite coûte aux Napolitains qui sur les huit dernières saisons n’avaient jamais été éliminés avant les quarts de finale au deuxième tour de la Coupe d’Italie. Uno smacco, dopo una partita quasi pazza, considerato l’andamento, i gol, le espulsioni, il 2-2 di Petagna al sesto minuto di recupero e il crollo nei supplementari, quando la Fiorentina ha segnato tre reti in meno di un quarto d ‘maintenant. Après le match, l’entraîneur Spalletti était très déçu, pas seulement pour le résultat.

L’entraîneur de Naples s’est présenté à la télévision à Mediaset pour parler du huitième avec la Viola, qui a admis les problèmes de son équipe, et qui ne voit rien de bon. Les prolongations risquent également de peser sur le match de lundi contre Bologne : « Il n’y a pas de notes positives, tout est assez compliqué en termes de gestion. Ce sont les mêmes qui ont joué il y a trois jours et dans trois jours nous jouerons avec beaucoup d’entre eux, c’est une période où beaucoup de matchs se chevauchent et il y a beaucoup de joueurs manquants ».

En réalité il y aurait quelque chose de positif, car Osimhen est de retour dans le groupe, il ne s’est pas envolé pour la Coupe d’Afrique et contre Bologne il sera appelé pour la première fois après presque deux mois : « Il viendra avec nous lundi, mais nous devons réfléchir à son utilité ».

Rebus Covid sur Juve-Napoli : Spalletti n’a que 13 joueurs de champ, ce que disent les règles

Enfin, après avoir contesté le rouge à Lozano : « Je veux le revoir, son pied le met car il ne touche pas le ballon, puis il essaie d’adoucir l’intervention, mais l’arbitre a bien fait. J’ai plutôt des doutes sur Premier carton jaune de Fabian Ruiz. Je me demande si cette faute a la même valeur que celle de Duncan », a applaudi Tuanzabe : « Axel était bon, se mettre tout de suite dans une ligne défensive avec les mécanismes n’est jamais facile. Il a fait ce qu’on attendait de lui », il a remué son équipe : « Nous avons dû mieux gérer quand nous étions en supériorité numérique à la fois à 1-1 et quand ils ont pris la tête. Le plus gros problème vient d’une impossibilité de condition physique car beaucoup ont tiré la charrette et ont maintenant des difficultés à récupérer ».

Concernant le match contre Bologne, il a déclaré : « Le problème, c’est que nous devons récupérer, même ceux qui reviennent sont absents depuis dix jours et comment faites-vous ? Ils ne peuvent pas jouer un match à niveau en appuyant constamment ».