les réserves de la Déesse s’arrêtent Sarri


Le match entre la Lazio et l’Atalanta se termine 0-0. Très peu d’émotions à l’Olimpico entre deux des meilleures attaques de Serie A. La Déesse peut encore fêter un point gagné avec une équipe complètement décimée par le Covid et les blessures.

Le match de la 23e journée de Serie A 2021-2022 entre la Lazio et l’Atalanta se termine par un 0-0 anonyme. Très peu d’émotions à l’Olimpico : les biancocelesti s’arrêtent au poteau de Zaccagni, la Déesse célèbre pour un point gagné à l’extérieur en jouant avec les réserves.

Un match nul et vierge qui intervient à l’issue d’un match où les deux équipes, l’Atalanta plus que la Lazio, ont été affectées par les nombreuses absences. Les Orobics, décimés par le Covid et les blessures, alignent en effet parmi les propriétaires les jeunes Scalvini et Piccoli et le Russe Miranchuk destiné à saluer Bergame dans cette séance de marché. Les biancocelesti doivent plutôt se passer des blessés Acerbi, Radu et Pedro et des Cataldi suspendus. Et ainsi le défi entre deux des meilleures attaques de Serie A se transforme plutôt en un match bloqué dans lequel les deux équipes sont plus attentives à ne pas les prendre qu’à ramener la victoire à la maison.

Il suffit de jeter un œil aux statistiques en fin de première mi-temps pour comprendre en quoi le scénario du match n’est pas celui que tout le monde attendait du choc entre deux entraîneurs offensifs comme Maurizio Sarri et Gian Piero Gasperini : 0 tirs au but et pratiquement des gardiens jamais engagés. .

Miraculous Handanovic, sauve tout à Bergame : l’Inter indemne face à l’Atalanta

En seconde période la situation s’améliore légèrement avec la Lazio qui se crée deux occasions de but délicieuses : d’abord avec Zaccagni dont la conclusion puissante s’imprime contre le poteau puis avec Marusic qui touche l’entrecroisement des poteaux d’une belle diagonale. La seule chance notable de la marque Atalantine est plutôt celle créée par Miranchuk (qui se blesse alors et sera remplacé par Toloi) dont le tir touche le poteau se terminant en bas. En finale, Gasperini fait ses débuts avec les très jeunes Sidibe et De Nipoti.