Les infections à Covid continuent d’augmenter en Europe, se préparant aux pires scénarios



Infections -ou hospitalisations- dues au covid, notamment dues à variante omicron, continuent d’augmenter à l’échelle mondiale, avec l’impact qui en découle sur les sphères économique et du travail, tandis que dans certains pays comme le Royaume-Uni, les autorités exhortent le secteur public à prendre des mesures « fortes » face à une éventuelle aggravation de la situation suivre cette tendance.

Inquiétude à Londres face au barrage de victimes

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a demandé aux responsables des organisations du secteur public d’élaborer des « plans d’urgence » en cas d’absence éventuelle de jusqu’à 25 % des effectifs en raison de la contagion du covid, a rapporté le Cabinet du gouvernement.

Les managers doivent « se préparer solidement » au « pire scénario » et anticiper de devoir couvrir des pertes de 10, 20 voire 25 %, notamment en secteurs où vous ne pouvez pas travailler à domicile, comme la santé ou l’éducation.

France : plus de contaminations mais moins d’isolement

Malgré le fait que les infections ont augmenté de façon exponentielle ces dernières semaines en La France, les autorités de ce pays ont décidé de réduire la période d’isolement et ont déterminé que les contacts proches qui sont vaccinés n’auront pas à passer par la quarantaine. Tout cela afin de ne pas ralentir l’activité économique s’il y avait un flot d’arrêts maladie impossible à couvrir.

Ce samedi plus de 219 000 cas en France après avoir atteint un record de 232 000 jours plus tôt.

Malgré ces informations, le ministre français de la Santé, Olivier Véran, a annoncé dans une interview publiée aujourd’hui par l’hebdomadaire Journal du Dimanche que les personnes vaccinées qui contractent le coronavirus en France n’auront qu’à s’isoler pendant sept jours au lieu de dix, tandis que les proches vaccinés n’auront pas à subir de quarantaine.

« Il faut éviter la déstabilisation de la vie sociale et économique. Il est entendu que si le monde entier s’isole, le pays s’arrêtera », a déclaré Véran.

L’Allemagne augmente son incidence

L’incidence continue d’augmenter en Allemagne, où l’omicron devrait être dominant et la semaine prochaine, tandis que le ministre de la Santé, Karl Lauterbach, Il a souligné que déjà la première dose du vaccin est efficace contre la mutation.

Autorités sanitairess ont signalé 12 515 nouvelles infections en 24 heures et 46 décès avec ou du covid-19, contre 10 100 et 88 il y a une semaine, alors que le nombre de cas actifs est d’environ 636 200, selon les données de l’Institut Robert Koch (RKI) de virologie mises à jour hier matin.

L’Italie étudie des plans pour retourner en classe

Le ministre italien de l’Éducation, Patrizio Bianchi, et les syndicats du pays étudieront demain, lundi, un plan pour déterminer si les enfants sont autorisés ou non à retourner en classe en toute sécurité après Noël, en raison de l’augmentation des infections à coronavirus.

Les autorités italiennes ont signalé samedi 141 262 nouveaux cas de coronavirus et 111 décès, ce qui signifie que le pays compte déjà un total de 6,2 millions d’infections depuis février 2020 et 137 513 décès.

Pays-Bas : protestations contre le confinement

Des groupes de manifestants se sont affrontés avec la police qui a tenté de les empêcher d’accéder au centre de Amsterdam, où les restrictions d’entrée sont maintenues.

Les Pays-Bas ont été en un « confinement strict » par lequel le fermeture de toutes les activités non essentielles jusqu’au 14 janvier, ainsi que des écoles jusqu’au 9, et le nombre d’invités dans un foyer était limité à deux, bien que la limitation de la liberté de mobilité dans tout le pays n’ait pas été décrétée.

Les infections sont en augmentation depuis plusieurs jours et selon les données publiées aujourd’hui par l’Institut de santé publique (RIVM), 17 531 ont été enregistrées au cours des dernières 24 heures., environ 1880 de plus qu’hier, tandis que six patients atteints de covid-19 sont décédés en une journée, contre une moyenne de 35 décès au cours des sept derniers jours.

Israël détecte le fluron

Israël a détecté son premier cas de contagion simultanée de coronavirus et de virus de la grippe, connu sous le nom de « flurona« chez une femme enceinte non vaccinée, a confirmé aujourd’hui le ministère israélien de la Santé à Efe.

Des experts du ministère de la Santé estiment qu’il existe des cas similaires, non encore identifiés, lorsque le pays enregistre près de deux mille personnes hospitalisées pour la grippe, tout en augmentant les points positifs de coronavirus pour la variante omicron.