les 21 et 25, les appels sont décidés


Les matches en question sont au nombre de trois le 6 janvier : Atalanta-Turin, Salernitana-Venise et Fiorentina-Udinese. Ensuite, il y a Udinese-Atalanta le 9 janvier, régulièrement disputé.

On s’attendait à comprendre le timing et aujourd’hui, le juge sportif a rendu sa décision : les appels seront jugés les 21 janvier et 25 janvier présenté pour les courses « conditionnées » par le Covid. Il y a au total quatre matches de Serie A : trois n’ont pas été joués, un a été joué mais un recours a été déposé qui doit être prononcé.

Il faudra patienter une semaine environ, puis nous connaîtrons les décisions du juge des sports qui devra rétablir l’équilibre et l’équité de la Serie A, assaillie par la pandémie de coronavirus. Les correspondances analysées sont Atalanta-Turin, Salernitana-Venise et Fiorentina-Udinese qui sera décidé le 21 janvier. Le 25, il y aura une décision sur un autre match, Udinese-Atalanta, qui a plutôt été joué régulièrement mais sur lequel il y a eu un appel du club frioulan.

Dans une semaine exactement à partir d’aujourd’hui, le Juge Sportif devra rendre sa décision sur les matchs du 6 janvier dernier qui n’ont pas eu lieu. Elle statuera le 21 janvier sur les recours présentés. Concernant Atalanta-Turin, ce sont les grenades qui l’ont présenté, incapable de se présenter à Bergame après avoir été arrêté sur ordre de l’ASL Città del Piemonte qui a refusé le transfert. 3-0 à table pour les orobics, pour le moment mais le club du Caire a fait appel et le juge sportif a invité les parties à présenter leurs conclusions respectives en déposant la documentation dans les délais prévus par le code de justice sportive.

Covid en Serie A, la Ligue officialise la capacité réduite à 5000 spectateurs. Recours devant le TAR contre les décisions des Autorités Sanitaires Locales

L'Arechi déserté, les cloches ne sonnent pas : Salernitana – Venise ne se jouera pas

L’Arechi déserté, les cloches ne sonnent pas : Salernitana – Venise ne se jouera pas

Ensuite il y aura la décision sur l’appel de Salernitana, concernant le match contre Venezia (également le 6 janvier) à l’instar de ce qui s’est passé à Turin ainsi que pour l’Udinese qui n’est pas allé à Franchi pour le match contre la Fiorentina également le 6 janvier. Dans ce cas également, le 3-0 à la table des équipes qui se sont présentées sur le terrain a été arrangé mais nous irons évidemment vers la définition d’une date convenue pour jouer les matchs.

En revanche, la situation pour le quatrième match sous analyse, Udinese-Atalanta, est différente, a joué régulièrement le 9 janvier et a terminé 6-2 pour les Nerazzurri. Immédiatement après la défaite à la Dacia Arena, le club frioulan a dénoncé une situation à la limite de l’absurde dans laquelle l’équipe avait été contrainte de rentrer sur le terrain malgré le manque de conditions. Tout cela a conduit à la sensationnelle goleada subie et à l’appel formel qui en a résulté sur le match. Une situation différente et plus délicate que les précédentes.

Bologne - L'Inter n'est pas joué : nous sommes le 6 janvier et les rossoblùs sont stoppés par l'ASL

Bologne – L’Inter n’est pas joué : nous sommes le 6 janvier et les rossoblùs sont stoppés par l’ASL

Il reste pour le moment sans date, un autre match qui n’a pas été joué : Bologne contre Inter. Dans ce cas, les Nerazzurri sont arrivés à Dall’Ara et ce sont les hôtes qui ne se sont pas présentés, toujours sur décision de l’ASL compétente qui a interrompu toutes les activités de compétition en raison d’une pandémie. Bologne n’a jamais présenté d’appel mais a formellement demandé à la Lega de le reporter, après l’imposition de ne pas jouer en raison de dispositions sanitaires. Le juge sportif n’a pas encore décidé de la date à laquelle il officialisera sa décision.