Le réseau LASFU fête ses 5 ans dans le but d’élargir ses membres et de continuer à travailler pour le bien commun des habitants de Las Fuentes



Dépassez l’individualité et travaillez en équipe, laissant de côté les personnalités pour se concentrer sur le bien commun. C’est le but de le Réseau LASFU, une organisation d’individus et d’entités du quartier de Saragosse de Las Fuentes, organisé de manière non hiérarchique autour de thèmes ou de préoccupations communs. Elle est composée d’une quinzaine d’associations de quartiers -sports, quartiers-, ainsi qu’une paroisse, l’AMPAS et des particuliers et son objectif pour 2022 est d’élargir ses adhérents à environ 50 personnes et 30 collectifss.

Laureano Garín est le président de l’Association Civitas de Las Fuentes, l’une des entités qui font partie du réseau. Garín explique que grâce à ce réseau « Nous avons appris que l’important est d’obtenir des résultats positifs, de mettre de côté les différences et de travailler en équipe dans une société individualiste. »

Garín explique que l’un des principaux projets qu’ils vont lancer en 2022 est « une étude socio-économique du quartier de Las Fuentes » pour connaître « la situation à un niveau statistique, obtenir un diagnostic et voir où l’on va » car Las Fuentes , dit , « en ce moment c’est un quartier qui a une mauvaise situation socio-économique ». L’étude est « décrite » et ils disent qu’ils peuvent la préparer « pour septembre ».

Parmi ses objectifs pour cette nouvelle année figure également le renforcement de la présence de son blog d’actualités et la promotion et la diffusion de la plateforme Comerciolasfuentes.com.

Lorsque ce réseau a été créé en 2017, c’était avec une vocation de continuité. Garín explique qu’au début, il s’agissait d’un concours d’activités qui grandissait d’année en année, avec une large offre de loisirs et culturelle. Son activité s’est déroulée avec des actions de promotion et de promotion des activités de plein air pendant les périodes estivales et avec un programme intérieur pendant les mois d’hiver.

Aujourd’hui, votre réseautage est une « manière efficace de faire les choses ». Il s’agit de tisser « des relations, des apprentissages, des complicités », pour avancer nœud par nœud jusqu’à aboutir à un « espace commun dans lequel de nouvelles initiatives, propositions et efforts peuvent continuer à s’ajouter ». En pratique, la méthodologie du réseautage signifie un moyen efficace de partager des informations, d’apprendre de l’expérience de chacun et de travailler ensemble.

« De nombreuses entités et, en particulier, des organisations qui travaillent dans le domaine social, ont besoin de réseaux pour se soutenir mutuellement et regrouper des personnes et des organisations ayant des objectifs communs et similaires afin d’être plus efficaces et d’atteindre les objectifs antérieurs en temps opportun », expliquent-ils depuis le rapporter. Pour ce faire, via LASFU »Nous mettons en contact avec des associations, des groupements, des entreprises, des entreprises, des professionnels, des voisins pour être plus efficace et pouvoir maximiser et profiter de toutes les ressources afin d’atteindre des objectifs qui représentent l’intérêt général, nous permettant de nous présenter comme un groupe de personnes et d’organisations qui représentent les intérêts d’un large groupe de citoyens », ajoutent-ils.

Dans leur cas spécifique, ils recherchent « la promotion de changements législatifs ou l’amélioration de politiques spécifiques qui affectent directement le quartier de Las Fuentes qui nécessitent la mobilisation de la population touchée et la nécessité d’une intervention. Ainsi, le fait de travailler en réseau nous permet de toucher plus de personnes et de sensibiliser un plus grand nombre de personnes ».

Autres fois, « nous sommes confrontés à des situations telles que covid-19 où nous apportons une réponse humanitaire en livrant de la nourriture de base, un service de garde-robe solidaire, des produits d’hygiène et qui garantissent la sécurité familiale et l’hygiène personnelle des familles et des personnes à risque d’exclusion sociale ou de vulnérabilité, notamment les familles monoparentales et les familles nombreuses »

Aussi, en ce moment, le réseau a ouvert les portes au paiement des loyers aux familles sans ressources économiques. Pour les écoliers plus jeunes, membres de familles vulnérables, « nous avons fourni de la nourriture pour le petit-déjeuner scolaire, accordé des bourses pour les repas scolaires, du matériel scolaire avec l’achat de livres, de fournitures scolaires et de jeux éducatifs, des jouets solidaires, des concours de gestion de l’environnement pour les jeunes et d’autres projets. et des programmes qui garantissent l’égalité dans notre champ d’action pour les familles sans ressources économiques », déclarent-ils.

L’une des initiatives les plus importantes du réseau est la livraison de nourriture, grâce à laquelle « en 2020, nous aidons quelque 1 766 familles, plus tous les actes spécifiques que chaque association réalise de son côté, de sorte qu’au total, nous atteignions un nombre élevé de personnes « , explique Laureano Garín. Il ajoute qu' »au 31 décembre, nous avons livré environ 7 800 lots de repas, soit environ 151 000 kilos, et environ 1 700 bénévoles ont été employés tout au long de l’année », le tout sans compter sur d’autres projets comme les petits déjeuners dans les écoles.

Parmi les caractéristiques de ce réseau figurent l’horizontalité – la relation entre les individus et les groupes dans le réseau est « entre égaux » -, la pluralité et la diversité des membres et l’interdépendance de tous, l’interdépendance, la participation et l’engagement.