Le Levitec Huesca, « voulant concourir à nouveau »



S’il n’y a plus de revers, le Levitec Huesca La Magia participera à nouveau dimanche à sa visite à Juaristi (19h30) un mois après sa défaite bizarre avec Força Lleida et avec les reports avec Estudiantes, Melilla et Alicante pour le milieu. Compte tenu de cela, il n’est pas surprenant que ce vendredi son entraîneur, Sergio Lamúa, ait déclaré que l’équipe est « Hâte de rejouer ». « Voyons si nous reprenons la compétition dimanche et que les choses reviennent à la normale », a-t-il souhaité et de fait la multiplication des positifs a pratiquement mis le LEB Oro à l’arrêt ces dernières semaines.

Pour le choc, l’entraîneur croise les doigts pour pouvoir compter sur toutes ses troupes, bien qu’il y ait un doute sur Javi García, qui pourrait être convoqué par les Casademont. Les Huescans sont avant-derniers avec deux victoires en douze matches, une situation compliquée que Lamúa espère renverser : « Avec quelques victoires lors des trois ou quatre prochains matches, les choses seront différentes. »

Le temps sans pouvoir affronter d’autres rivaux ne le considère pas comme une pré-saison car ils n’ont pas non plus affronté de matches amicaux. Ce sont des semaines consacrées « à la formation et à la croissance en équipe ». Pour cette raison, il espère désormais que son équipe pourra « faire le meilleur match » et « concrétiser l’effort sur le terrain ».

Au cours de la semaine dernière, les Huesca n’ont pas pu s’entraîner avec dix joueurs, ce qui a rendu difficile la répétition de situations de jeu spécifiques. « Le travail a été bon, mais pas le meilleur possible », a-t-il estimé Lamúa, qui voit ses hommes « impliqués et impatients » et espère qu’ils seront « compétitifs ».

Concernant le rival, qui ajoute deux autres marqueurs positifs et qui a réussi à renverser Estudiantes et Leyma Coruña, il a analysé qu’ils sont un groupe « que si vous les laissez jouer, ils ont beaucoup de talent ». « Ils gèrent bien le tête-à-tête et si on n’est pas solide là-bas et sur le rebond défensif ça va être compliqué », a-t-il prévenu, notant qu' »ils ne peuvent pas arriver confortablement à la fin ».