Le Conseil des ministres approuve ce mardi la prime jeune au loyer de 250 euros pour les moins de 35 ans



Le Conseil des ministres approuvera ce mardi la prime jeune au loyer, à partir de 250 euros, pour les personnes âgées de 18 à 35 ans, comme l’a annoncé hier le Premier ministre, Pedro Sánchez. La prime aura des effets rétroactifs à compter du 1er janvier, comme l’ont confirmé des sources du ministère des Transports, de la Mobilité et de l’Agenda urbain (Mitma) et vise à favoriser l’émancipation des jeunes et faciliter la location de logements.

Le Conseil des ministres donnera également lfeu vert au Plan national du logement et à la loi sur l’architecture et la qualité du logement.

La correspondre pour la prime jeune loyer, de 200 millions d’euross, est prévu dans les Budgets Généraux de l’État (PGE) de 2022. Les bénéficiaires qui peuvent demander cette aide doivent être les jeunes entre 18 et 35 ans, et avec un contrat de travail qui ne rapporte pas plus de 23 725 euros par an. De plus, le bonus sera appliqué à chaque jeune et non à chaque maison.

L’exécutif a en attente de l’approbation de la loi sur le logement. La cheffe du ministère des Transports, de la Mobilité et de l’Agenda urbain, Raquel Sánchez, espérait porter ce règlement en Conseil des ministres aujourd’hui, mais la session plénière du Conseil général du pouvoir judiciaire (CGPJ) a rejeté la proposition du rapport sur la projet de loi.

Le Conseil des ministres a approuvé l’avant-projet en première lecture le 26 octobre et un jour plus tard, le processus d’audience et d’information publique a commencé, qui s’est terminé le 18 novembre 2021.

Au cours de ce processus, ils ont présenté 90 allégations en temps et en forme par différentes institutions, entités et individus, selon des sources du ministère dirigées par Raquel Sánchez. Ces allégations ont été analysées entre le 18 et le 28 novembre, pour être transmises le 29 du même mois aux Départements ministériels pour leur rapport.

Le ministère a transmis le document au CGPJ le 1er décembre pour son rapport urgent. Le Conseil général du pouvoir judiciaire disposait d’un dans les 15 jours ouvrables, en raison de la nature urgente, de publier le rapport, de sorte que le délai aurait déjà expiré fin décembre.

Le règlement sur le logement prévoit réglemente le prix des loyers dans les zones de marché tendues, des primes pour inciter les petits propriétaires à baisser les loyers des locataires et des mesures de promotion du parc immobilier public, entre autres mesures.

Inscrivez-vous à la newsletter de l’économie et vous aurez chaque semaine les dernières nouvelles du secteur, des clés et des recommandations d’experts.