Le BlackBerry traditionnel cessera de fonctionner à partir du 4 janvier



Depuis ce 4 janvier, les téléphones La mûre avec les systèmes d’exploitation 7.1, 10 ou PlayBook OS 2.1, ou ceux qui sont antérieurs, cesseront de fonctionner après la décision de l’entreprise canadienne de cesser le service de ces appareils.

BlackBerry, qui avant la domination d’Apple et des téléphones Android décidé en 2015 de se transformer en éditeur de logiciels pour quitter la production de téléphones, a indiqué que, dès mardi, les fonctions de données, Les appels téléphoniques, les SMS et les appels d’urgence cesseront de fonctionner « de manière fiable ».

L’entreprise, qui est considérée comme l’inventeur des smartphones et avant l’apparition de l’iPhone d’Apple dominait le marché, signalé en décembre la fin prochaine des services pour ces appareils.

L’entreprise canadienne a ajouté son appréciation aux « nombreux clients et partenaires fidèles » qu’elle a eus tout au long de son histoire, qui a commencé en 1984 lorsque des entrepreneurs canadiens Mike Lazaridis et Doug Fregin a créé la société Research in Motion (RIM).

En 1999, RIM a lancé un pager capable d’envoyer et de recevoir des e-mails ainsi que d’autres notifications. Le produit a été le premier à être étiqueté avec le nom BlackBerry.

Quand pomme a lancé son premier iPhone en 2007BlackBerry, avec son clavier physique, était le téléphone préféré des cadres supérieurs, des célébrités et des politiciens. En 2009, les téléphones de l’entreprise canadienne représentaient 20 % du marché des « smartphones ».

La société a continué à parier sur le clavier physique et les clients d’entreprise tandis qu’Apple l’a fait pour les écrans tactiles sans clavier physique et les consommateurs individuels.

La pression exercée par les téléphones iPhone et Android de Google a rapidement réduit les ventes de téléphones BlackBerry. En 2013, la société a annoncé qu’elle allait changer son nom de RIM en BlackBerry pour essayer de relancer leurs produits.

Mais à peine deux ans plus tard, BlackBerry a reconnu qu’il ne pouvait pas rivaliser avec Apple et Android et a annoncé qu’il entamerait un processus pour devenir une société de logiciels et cesser de produire des téléphones.