L’attentat terroriste n’est pas exclu


L’explosion d’une bombe placée sous une voiture à Djeddah a blessé un chauffeur de Dakar 2022 opéré d’urgence. Les organisateurs et la police n’excluent pas qu’il s’agisse d’un attentat terroriste.

Le directeur de la Dakar 2022, qui a débuté aujourd’hui par le prologue, David Castera a annoncé que le Pilote de rallye raid français Philippe Boutron (président de l’équipe de football des États-Unis d’Orléans) jeudi dernier, c’était grièvement blessé à la jambe à Djeddah (en Arabie saoudite) en raison deexplosion d’un appareil placé sous un véhicule d’assistance de son équipe sur lequel il voyageait avec cinq autres membres d’équipage.

L’explosion, qui a traversé le bas de la voiture, a blessures graves à la jambe du conducteur, blessures qui ont nécessité une intervention chirurgicale immédiate, tandis que les cinq autres personnes à bord sont restées indemnes. Dans le communiqué de presse émis par la direction de course du Dakar, il est souligné que les conditions du conducteur blessé s’améliorent et maintenant il sera rapatrié en France où il poursuivra son traitement.

Dans la même note, il est annoncé que le enquêtes ouvertes par la police saoudienne sur les raisons de l’explosion »qui restent encore inconnus » au moment ils n’excluent aucune possibilité « y compris celui d’un acte malveillant« . « Son véhicule s’est soudainement arrêté et a tout aussi soudainement explosé« Nous lisons sur la dynamique de l’accident. Par conséquent, les hypothèses selon lesquelles il s’agissait d’un attentat terroriste restent vivantes.

Red Bull espère en Russell dans la lutte contre Hamilton et Mercedes : « Un avantage pour nous »

Par crainte que ce ne soit pas un cas isolé, les organisateurs du Dakar 2022 ont annoncé ayant renforcé, en accord avec les autorités saoudiennes, l’ensemble du dispositif de sécurité de la manifestation qui a commencé aujourd’hui, samedi 1er janvier. En effet, les moyens de sécurité présents le long du parcours, dans l’aire de bivouac et dans d’autres structures réservées à l’accueil, comme les hôtels, ont été renforcés.