L’affaire du docteur Torre di Pagani arrive au Parlement : interrogatoire au Sénat


Question parlementaire de la sénatrice Luisa Angrisani sur le cas du Dr Torre di Pagani qui risque des poursuites disciplinaires de l’Ordre des médecins.

Activez les notifications pour recevoir des mises à jour sur

Question parlementaire sur le cas de Le médecin de Pagani Gerardo Torre, qui a traité des patients Covid à domicile pendant la pandémie et fait maintenant face à une suspension de l’Association médicale. Le sénateur a présenté la question au Parlement Luisa Angrisani, ancienne du M5S, aujourd’hui en groupe mixte, originaire de Sarno en Campanie. « Au docteur Gerardo Torre – écrit-il sur son profil Facebook – médecin de la ville de Pagani, Salerne, le mien va pleine solidarité. Il existe des centaines de témoignages de patients traités et guéris par le Dr Torre, ce qui montre qu’il a agi uniquement et exclusivement dans l’intérêt des patients ». « Je suis proche de lui » ajoute-t-il et « je présenterai une question parlementaire à ce sujet ».

Le médecin risque la suspension

Le médecin devra comparaître le 28 janvier prochain devant la commission disciplinaire de l’Ordre des médecins de Salerne, pour « les propos tenus dans le domaine du traitement de la pathologie Covid 19… ». Mais tous les citoyens se sont alignés pour le soutenir. La ville de Pagani a été couverte d’affiches de solidarité et même le maire a pris parti en sa faveur.

« Pourtant – souligne le sénateur Angrisani – le Goudron du Latium avec une phrase récente, n. 00419/2022 du 15/01/2022, a annulé la circulaire du ministère de la santé du 26/4/2020 qui, sur avis de l’AIFA, prévoyait uniquement « l’attente vigilante » et l’administration de paracétamol et d’anti-inflammatoires dans le traitement des patients atteints du Sars-cov-2. L’acte ministériel, selon les juges « s’oppose à l’activité professionnelle telle que déléguée au médecin dans les termes indiqués par la science et la déontologie ». Le TAR a également reconnu qu’« il est du devoir essentiel de tout professionnel de santé d’agir en science et en conscience ».

No vax restaurateur en réanimation pour Covid, Pietro : « J’ai fait une erreur, mes poumons étaient en tilt »

« Ce que le Dr Gerardo Torre a fait – conclut-il – Par conséquent quelles seraient ses responsabilités ? Ne pas suivre le protocole « tachypirine et attente vigilante » ? L’annulation de la circulaire du ministère de la santé, qui fournissait une série d’indications pour la prise en charge de la pharmacothérapie à domicile du Covid 19, est la preuve que toutes les autres thérapies, telles que celles utilisées par certains groupes de médecins, ont été reconnues comme efficaces  » .