La restauration de deux fontaines monumentales à Teruel a été approuvée, mais le froid oblige à reporter les travaux au printemps


Mercredi, la Commission Infrastructures de la Mairie de Teruel a approuvé le projet à l’unanimité d’ouvrages pour la conservation et la restauration des la fontaine de la maison du doyen située sur la Plaza de la Catedral et la fontaine des douze jets, sur la Plaza de San Sebastián devant l’église des Franciscains. C’est le processus préalable à son approbation en séance plénière municipale.

Ce projet fait partie du accord de collaboration signé en octobre dernier par la Mairie de Teruel et la Fondation Santa María de Albarracín pour la restauration du patrimoine historique et artistique de la capitale. Le but des travaux est de corriger les blessures existantes tout en respectant autant que possible la forme constructive et les matériaux qu’elles contiennent, étant pratique de commencer les travaux au milieu du printemps en raison des températures requises pour l’application des produits de restauration.

Les travaux prévoient la réalisation de tests avec différents consolidants pour déterminer avec quels meilleurs résultats sont obtenus, la documentation graphique de l’ensemble du processus, le nettoyage des surfaces et l’aspiration de toutes les surfaces, y compris le nettoyage chimique et l’élimination des dépôts, le traitement biocide pour l’élimination des lichens, plantes et autres organismes vivants qui se trouvent dans le pierre, l’élimination des mortiers décontextualisés lorsque cela est possible et patinés de ceux-ci dans le cas contraire, l’élimination mécanique des efflorescences salines et le dessalement ultérieur de la pierre, l’élimination des croûtes noires avec nettoyage mécanique, laser ou projection de matière, jointoiement à la chaux tonique mortiers dans les joints enlevés, reconstitution volumétrique des moulures perdues avec des mortiers de restauration, remplacement des grilles de filtre/drain par d’autres en inox, consolidation de la polychromie qui subsiste sur le bouclier de fontaine de la maison du doyen, remplacement d’un appuyez sur la fontaine de la Plaza de Saint-Sébastien ainsi que la substitution des agrafes métalliques de cette même source par d’autres en résine. L’action sera complétée par la réparation de l’installation de plomberie.

Le délai d’exécution des travaux est 3 mois et le montant s’élève à 45 135,60 euros TVA incluse.

[MISSING]liaison.image.description
Heraldo.es

La fontaine de la Plaza de la Catedral est le plus ancien conservé dans le centre historique de Teruel et vient du quartier d’Arrabal. En 1971 une bonne partie des pierres de taille a été récupérée et elle était située sur la façade de la maison du doyen. Il est attribué aux sources de fin du 16ème siècle construit par l’ingénieur Pierres Vedel, auteur de l’aqueduc Renaissance qui alimentait la ville en eau jusqu’au siècle dernier. Cette fontaine aurait pu être située dans la rue Fuentebuena pour fournir de l’eau aux gens, tandis que les animaux en utilisaient une autre actuellement manquante à côté de l’église de La Merced. La fontaine est composée de deux pilastres latéraux qui soutiennent un tympan triangulaire dans lequel apparaît un écu circulaire avec un taureau et une étoile, symboles de la ville. L’eau sort par deux jets décorés de têtes de lion et tombe dans un bassin formé par la structure décorative et les pierres de taille.

De son côté, la fontaine située devant l’église franciscaine est construite avec des pierres de taille calcaire qui forment un mur qui contient la rue. Ses douze jets sont divisés en trois sections de quatre jets séparés chacun par des pilastres rainurés. Cette fontaine est au niveau du sol, délimitée par des pierres de taille périmétriques en guise de seau. À l’intérieur du seau, vous pouvez voir des dalles circulaires avec un évidement pour soutenir les cruches. L’eau sort des visages en bronze coulé et au centre de la fontaine apparaît une inscription faisant référence à l’année 1868. Au début du XXe siècle, la structure comportait une partie centrale en forme de courbe et deux parties droites de part et d’autre, dont l’une servait d’auge. En raison d’actions ultérieures sur la place qui ont élevé le niveau du sol, la fontaine a perdu de sa hauteur et les vases qui existaient de part et d’autre ont également disparu.