La lumière tombe à 188,53 euros/MWh, son prix le plus bas depuis près de vingt jours



Le prix de l’électricité sur le marché de gros (pool) a chuté ce dimanche de 20% pour s’établir à 188,53 euros par mégawattheure (MWh), près de 40 euros de moins qu’hier, jour de Noël, jusqu’à marquer son prix le plus bas depuis le 8 décembre dernier.

Après cette baisse, la troisième consécutive, le prix de l’électricité sera 41 % moins cher que dimanche dernier, même s’il multiplie par six la valeur que marquait le pool il y a tout juste un an (32,86 euros).

Ainsi, l’électricité marquera ce dimanche, jour où l’activité économique diminue et où la demande d’énergie est plus faible, son prix le plus bas depuis le 8 décembre dernier, lorsqu’il avait atteint 108,73 euros/MWh.

De plus, il est également inférieur à 200 euros/MWh pour la première fois depuis ce même jour, une valeur qui a été atteinte dans près de 70 % des jours d’octobre, dans 45 % des jours de novembre et dans plus de 90 % des ceux de décembre.

Par tranches horaires, le prix maximum pour aujourd’hui sera enregistré entre 19h00 et 20h00 à 241,25 euros/MWh, tandis que le minimum sera de 130,24 euros/MWh entre 5h00 et 6h00 du matin .

Depuis le début du mois, le prix moyen de l’électricité s’élève à 257,35 euros/MWh, 33 % de plus que la moyenne enregistrée durant le mois de novembre (193,43 euros/MWh), et 29 % de plus que celle d’octobre (200,06 euros/MWh), le mois le plus cher à ce jour.

Si les valeurs actuelles de décembre sont maintenues, 2021 se clôturera avec un prix moyen supérieur à 113 euros/MWh, plus du triple de celui de l’année dernière, le moins cher des 17 dernières années grâce à la baisse de la demande et des prix qui ont provoqué la pandémie.

Les prix du marché de gros ont un impact direct sur le tarif réglementé ou PVPC, auquel près de 11 millions de consommateurs en Espagne sont accueillis, et sert de référence pour les 17 autres millions qui contractent leur approvisionnement sur le marché libre.

Pour amortir l’impact de la hausse du coût de l’électricité sur les consommateurs, le gouvernement a approuvé cette semaine la prolongation de la réduction d’impôt sur les taxes prélevées sur les factures d’électricité au cours des quatre premiers mois de 2022.

L’escalade des prix qui affecte une grande partie de l’Europe est due, entre autres facteurs, à l’augmentation du coût de gas sur les marchés internationaux, qui est utilisé dans les centrales à cycle combiné et fixe le prix du marché dans la plupart des heures, et augmente la valeur des droits d’émission de dioxyde de carbone (CO2).