la file d’ambulances et de voitures avec des malades à bord a disparu


L’urgence est de retour, pour l’instant, à l’hôpital Cotugno de Naples : la rangée d’ambulances et de voitures avec à bord des patients Covid qui avait été créée hier soir et hier soir a disparu.

La file d'ambulances devant l'hôpital de Cotugno le 6 janvier 2022 (Fanpage.it)

La file d’ambulances devant l’hôpital de Cotugno le 6 janvier 2022 (Fanpage.it)

Activez les notifications pour recevoir des mises à jour sur

Au moins pour le moment, l’urgence àHôpital Cotugno à Naples: ce matin, la longue file d’ambulances et de voitures avec à bord des malades du Covid qui avait été aperçue hier soir et ce soir, n’est plus là. En dehors de l’hôpital napolitain spécialisé dans les maladies infectieuses, point de référence pour l’urgence sanitaire dans toute la Campanie récemment converti à la seule prise en charge des patients Covid, il n’y a ce matin que deux ambulances, sans patients, qui ont déjà été transférées dans les départements. « Nous avons eu quelques difficultés hier soir, mais maintenant la situation s’est améliorée. Il y a 4 places libres en soins intensifs et Cotugno est soumis à la même pression que les autres hôpitaux italiens » a déclaré le Dr Rodolfo Punzi, directeur du service des maladies infectieuses de l’hôpital.

50% des patients hospitalisés ont la variante Omicron

Le directeur médical de l’hôpital Colli – dont Cotugno fait partie avec Monaldi et le Cto – a également évoqué la situation de l’hôpital de Cotugno. Docteur Pasquale Di Girolamo Faraone, qui précise : « Parmi les hospitalisés nous sommes désormais à 50 et 50% de ceux infectés par le variant Delta et Omicron. Parmi les hospitalisés, la majorité est composée de non vaccinés, mais il y a aussi des patients vaccinés avec deux doses, et aussi avec le troisième. Cela dépend de l’état de l’organisme touché par le virus « .

Les files d’ambulances à l’extérieur du Cotugno

Ce matin, donc, la situation à l’extérieur de l’hôpital napolitain apparaît beaucoup moins dramatique que celle qui est apparue hier soir et pendant cette nuit, avec des ambulances et des voitures pleines de patients faisant la queue pendant des heures devant le Pronto Rescue de Cotugno. Les malades étaient tous assistés dans les véhicules d’urgence et dans les voitures, car il n’y avait pas d’espace à l’intérieur de la structure.

La Lazio reste dans la zone jaune, alors que les règles changent avec le décret Covid