Jessica Morlacchi isolée à Aujourd’hui est un autre jour, en studio après un contact avec un positif


L’invité régulier d’Aujourd’hui est un autre jour conté de sa mésaventure, lorsqu’il a découvert que son partenaire était testé positif. Dans le respect des règles, il a tout de même pu y assister.

Inattendu Aujourd’hui est un autre jour pour Jessica Morlacchi. Les téléspectateurs de l’émission animée par Serena Bortone auront remarqué que dans l’épisode du 12 janvier la chroniqueuse de l’émission n’était pas assise, comme désormais tous les jours, sur les canapés au centre du studio, mais sur un trône en position périphérique. . Lorsque Jessica Morlacchi a été encadrée pour la première fois, elle portait un masque et était vêtue de vêtements « civils », car elle a été contrainte à une condition d’isolement en raison d’un contact avec un positif. Serena Bortone l’a présenté avec le sourire, accompagné de l’esprit de famille classique qui caractérise le programme du début d’après-midi de Rai1 : « Je ris même s’il n’y aurait pas de quoi rire, mais c’est maintenant notre vie ».

Alors Morlacchi a expliqué ce qui s’est passé : « C’est ce qui arrive quand ton copain t’appelle et te dit que c’est positif. J’ai fait trois doses de vaccin, la troisième le 4 janvier, j’ai couru avec des bigoudis sur la tête pour faire un tampon rapide et c’est négatif. » Pas de cas de positivité donc, mais seulement un contact à risque et, comme l’a souligné Serena Bortone, la législation actuelle impose un prélèvement au bout de 5 jours si vous êtes symptomatique. « Avez-vous des symptômes ? », a demandé l’animateur à Morlacchi, qui a répondu : « Je ne suis rien, je vais si bien, mon petit ami a toujours été meilleur que moi. Mais nous nous comportons comme de très bonnes personnes, nous suivons toutes les règles ».

D’où le choix de l’avoir en transmission quand même, en profitant pour en plaisanter : « Nous ne voulions pas que vous vous sentiez seul », dit Bortone, « alors on lui a dit de venir et de rester à bonne distance ». Et Jessica Morlacchi a ajouté avec quelques sarcasmes : « Je suis très heureux d’être avec toi. Regarde-moi comme si j’étais un animal en cage, comme au zoo. »