Je n’ai pas volontairement pris Covid, dans un ouragan pour une phrase ironique


L’ancien pilote MotoGP sur les réseaux sociaux se retourne et avoue qu’il ne s’est pas délibérément infecté au Covid : « Pour une blague ironique, une tempête est sortie ».

Marco Melandri il s’est retrouvé dans la tempête pour une phrase prononcée dans une interview. L’ancien pilote MotoGP avait déclaré qu’il avait volontairement pris Covid, et dans les heures suivantes, ces mots étaient apparus partout et sur les réseaux sociaux, beaucoup l’ont critiqué, mais maintenant le pilote s’inverse et avec un long message sur Instagram a déclaré que c’était juste un blague, qui évidemment ne vous a pas fait rire : « Je suis dans un ouragan pour une phrase ironique ».

Dans une interview accordée à ‘Mow’, Melandri, champion moto du 250 en 2002, avait déclaré avoir été infecté par le Covid exprès, et avait ajouté des considérations sur les vaccins et le Green Pass. Mais maintenant, l’ex-chauffeur se retourne et dit qu’il est devenu positif, comme ça, avec désinvolture :

Je suis de retour dans un énorme ouragan. Et pour une phrase ironique. Ma phrase était vraiment plaisante. Quand je me suis retrouvé en contact avec une personne négative qui m’a dit ‘hier j’ai probablement vu du positif’ j’ai fait la blague en disant ‘ok, je prends le Covid donc j’ai le pass vert et je le prends par nécessité. C’est ce que j’ai vraiment dit. Je n’irais jamais quelque part pour faire quelque chose avec quelqu’un qui me rendrait malade. Je ne le ferais jamais et je ne le recommanderais jamais à mon pire ennemi. Encore une fois, je suis dedans et j’en paierai les conséquences. Je suis désolé si mes propos ont été mal interprétés.

Capacité du stade en Serie A réduite à 5 000 spectateurs : parce que la nouvelle limite commence le 15 janvier

Ce sont les mots précédemment prononcés par Melandri : « J’ai attrapé le virus parce que j’ai essayé de l’attraper, et, contrairement à beaucoup de personnes vaccinées, j’ai fait un effort énorme pour être infecté. Je l’ai fait exprès pour pouvoir être en règle pendant au moins quelques mois et non Ce n’était même pas facile. J’ai dû être infecté par nécessité, devoir travailler et ne pas considérer le vaccin comme une alternative viable. Ceux qui attrapent la maladie sont beaucoup plus protégés par la suite. J’ai été testé positif sans même me rendre compte que j’avais quoi que ce soit. Ma fille n’a pas été testée. Même pas positive. Je n’ai rien contre les vaccinés, comme clairement je n’ai rien contre les non vaccinés. Je suis contre les atteintes à la liberté ».

Il était également arrivé la position du gouvernement, avec les mots du sous-secrétaire à l’Intérieur Carlo Sibilia, qui avait écrit sur les réseaux sociaux: « Je remercie Marco Melandri pour l’auto-déclaration publique. La police vérifiera l’incident. Au-delà des profils criminels sur lesquels l’autorité judiciaire évaluera , le comportement et le message sont incontestablement indignes et dangereux ».