Jamais autant jusqu’à maintenant


Il y a 9 femmes non vaccinées et séropositives au Covid qui attendent d’accoucher à l’hôpital de Chieti. Cinq autres avaient donné naissance à leurs enfants avant Noël.

Banque d'images

Banque d’images

Activez les notifications pour recevoir des mises à jour sur

Il y a 9 femmes en attente d’accouchement à l’hôpital de Chieti qui ne sont pas vaccinées contre le Covid-19 et ont un écouvillon actuellement positif. Les patientes sont prises en charge par l’unité d’obstétrique et de gynécologie dirigée par Marco Liberati. Une autre femme séropositive, expliquent les médecins, a accouché le matin. le bébé est en bon état et est assisté par la Néonatologie et les soins intensifs néonatals dirigés par Diego Gazzolo. Il n’y a jamais eu beaucoup de nouvelles mères non vaccinées attendant d’accoucher dans la salle. Cinq autres femmes séropositives avaient donné naissance à leur bébé avant Noël et l’une d’entre elles, qui n’était pas vaccinée, avait besoin d’une assistance respiratoire.

Le Covid-19 pendant la grossesse met les mères et les bébés en danger. Refuser le vaccin, selon le Dr Liberati, met plusieurs vies en danger. « Les sociétés scientifiques de gynécologie et d’obstétrique, en collaboration avec le ministère de la Santé et avec l’aide des études menées jusqu’à présent, peuvent garantir que le vaccin est sûr même pour les femmes enceintes et représente un obstacle fondamental au développement de la maladie. Il ne suffit pas de rester à l’abri à la maison : la variante Omicron a une capacité de diffusion incroyable qui peut atteindre la maison par l’intermédiaire de tiers. Nous n’avions jamais eu à faire face à autant de cas en même temps », explique le médecin. Pour les femmes séropositives au virus, un parcours différent est prévu de celui des autres mères. Un espace du bloc opératoire Covid-19 de l’hôpital est dédié. à eux pour la phase de travail et d’accouchement, tant naturel que césarienne. Les bébés sont ensuite confiés à des néonatologistes lorsqu’ils ont besoin de soins intensifs.

Les nouvelles mamans, en revanche, sont ensuite transférées dans les services Maladies infectieuses ou dans d’autres services Covid-19 pour recevoir l’assistance du personnel du bloc opératoire et celle des gynécologues et obstétriciens qui entrent dans le service évidemment équipés de tous les dispositifs de protection de le cas. Le service d’obstétrique et de gynécologie continue de fournir des soins aux patients à écouvillonnage positif et négatif. Un travail qui n’a cessé de croître au fil du temps avec des cas de positivité au Covid chez les mères et les bébés. « Au cours de l’année qui vient de se terminer, nous avons enregistré 1 683 naissances avec 1 727 enfants nés. Une augmentation de 10 % par rapport à 2020 – explique Francesca Di Sebastiano, gynécologue à l’hôpital Chieti -. Ce sont des chiffres très significatifs si l’on considère également la baisse de 15 % des nouveaux. nés dans toute l’Italie à la même période « .

Campanie, la conseillère Fortini : « Papa dans les écoles pendant 2 semaines, des contagions hors de contrôle »

Pour éviter les complications pour les mères et les enfants, les gynécologues et obstétriciens de l’Asl Lanciano Vasto Chieti se sont mis à disposition pour fournir informations sur les vaccinations contre le coronavirus d’offrir la possibilité d’avoir votre propre inoculation même lors de journées portes ouvertes spéciales avec des explications détaillées sur les contre-indications et les effets indésirables.