J’ai hérité d’une Juve qui a un Ronaldo de moins


A San Siro la Juventus n’a jamais tiré dans le miroir du but milanais (zéro conclusion) mais Allegri va bien comme ça. Il tente de voir le verre à moitié plein : « Sur les douze derniers on n’a pas encaissé le moindre but huit fois. On a gardé Milan à +7″.

Allegri s'efforce de voir le verre à moitié plein après un Milan-Juventus plutôt décevant

Allegri s’efforce de voir le verre à moitié plein après un Milan-Juventus plutôt décevant

Zéro tir dans le miroir de but. A San Siro, la Juventus montre les défauts habituels : peu de créativité – pourtant il y avait Dybala sur le terrain – et une qualité offensive vraiment faible (Morata sort après un match sans infamie et sans louange). Le terrain traître et l’absence de public (il n’y avait que cinq mille spectateurs comme l’exigeaient les mesures de confinement de la pandémie) ne justifient que partiellement une prestation en demi-teinte, appréciable pour la compacité défensive (avec Chiellini dominant et annulant le Suédois d’abord puis Giroud). Et, aussi à la lumière de la performance miroir de Milan, vous ne savez pas si c’est plus grâce aux bianconeri si le « diable » n’a pas percé ou le démérite de l’équipe de Pioli (qui a perdu Ibra après 25 minutes).

Smile Inter (leader, qui a aussi un match à récupérer) et Naples (qui occupe la deuxième place). Allegri sourit aussi quand il voit le verre à moitié plein : « On a réussi à rester 7 derrière Milan ». Et il est satisfait parce qu’il dit « vu comment on a commencé on peut être satisfait pour le moment aussi parce qu’on joue plus en équipe ». L’objectif est de viser la quatrième place et il se donne rendez-vous fin février, alors qu’il estime que la situation là-haut pourrait être plus définie. « D’ici à la fin, nous avons trois bonus à jouer en matchs directs – les mots de l’entraîneur à DAZN -. En février, nous avons Vérone et trois équipes jouant de la même manière : Vérone, Atalanta et Torino … voyons comment d’ici là nous sont mis « .

Allegri commente avec satisfaction le match nul 0-0 à San Siro contre Milan

Allegri commente avec satisfaction le match nul 0-0 à San Siro contre Milan

Jamais vraiment dangereux. Poca Joya et un collègue du département – Morata – qui ne crée pas d’inquiétudes pour la défense de Milan. La Juve a du mal à y arriver et se perd quand ils le font. Allegri met les mains en avant et donne une explication très claire sur le moment et la saison de l’équipe : « J’ai hérité d’un groupe qui compte un Locatelli de plus et un Ronaldo de moins… la seule chose que nous pouvons faire est de continuer à travailler. Dans les vingt-cinq derniers mètres, nous devons être plus sereins et lucides dans le dernier tour, nous faisons un erreur. »

Pioli étudie la Juve et un rôle surprise pour Ibra : « Ça pourrait être la solution pendant le match »

Les bianconeri marquent peu de buts mais, au moins, ils ont trouvé la solution pour rester plus compacts sur le terrain. Allegri souligne cet aspect et part d’ici pour tenter l’ascension en seconde partie de saison : « Au cours des douze derniers, nous n’avons pas encaissé huit fois, nous avons marqué quatre buts à Rome et la Coppa Italia ». Cela passe le couvent.