Incendie dans la nuit à Pomigliano d’Arco, trois voitures de la police municipale détruites


La police et les carabiniers enquêtent sur l’affaire. « Nous ne nous laisserons pas intimider » le commentaire du maire Gianluca Del Mastro.

Moments de peur ce soir, la veille du jour de l’An, un Pomigliano d’Arco, une ville de la province de Naples, où un incendie a complètement détruit trois voitures de la police municipale. L’incendie s’est produit juste devant la préfecture de la police municipale de Pomigliano, à Élargissement de la pannelle: les trois voitures municipales ont été ravagées par les flammes et ont été complètement détruites ; le gardien de l’immeuble a remarqué l’incendie et a immédiatement alerté les secours. Sur place, outre les pompiers, qui ont apprivoisé les flammes, les carabiniers et les agents de la Police d’Etat sont également arrivés, qui ont ouvert des enquêtes pour élucider ce qui s’est passé et retracer les causes de l’incendie : à l’heure actuelle, les enquêteurs n’excluons aucune hypothèse, de l’accident avec détonation lors des fêtes de fin d’année à l’incendie criminel.

L’incident a été commenté par le maire de Pomigliano d’Arco, Gianluca Del Mastro, qui s’est exprimé durement : « Si l’origine malveillante de l’incident était confirmée – a déclaré le maire – il est bon de savoir que Pomigliano ne se laisse pas intimider et ne recule pas dans son action en faveur de la légalité. les forces de l’ordre que les responsables de l’acte ignoble devront constater et punir. Nous continuerons de lutter sans relâche contre toute activité illégale pour protéger nos citoyens et nous ferons, comme toujours, notre part, afin que les principes de légalité et la justice s’affirment sur nos territoires ».

A Naples, un pétard a provoqué un incendie dans un appartement

Un accident avec un incendie pyrotechnique qui a explosé lors des célébrations du Nouvel An, à Naples, a provoqué un incendie dans une maison à via le père Ludovico da Casoria, dans le quartier du Mercato : une détonation est entrée par une fenêtre ouverte et a donné lieu au bûcher. Les flammes n’ont touché qu’une seule pièce et l’homme de 66 ans qui habite l’appartement n’a pas été blessé.