ils arrivent toujours, même dans la défaite


Giorgio Chiellini a donné une belle leçon de sportivité lors de la remise du vainqueur de la Supercoupe d’Italie. Les applaudissements du défenseur de la Juventus sont comme un vrai capitaine.

La finale de Supercoupe d’Italie compris entre Inter et Juventus ont vu les Nerazzurri triompher devant leurs supporters de San Siro avec un but marqué par Alexis Sanchez. Le Chilien a profité d’une erreur sensationnelle de la défense de la Juventus en Alex Sandro mettre la dernière balle 2-1 au filet sans passer par la loterie des pénalités. Un but qui a fait exploser la ‘Meazza’ et a permis à l’équipe de Simone Inzaghi pour soulever la coupe et remporter le premier trophée de la saison.

Peu de temps avant l’image classique qui représente l’équipe gagnante en tant que groupe, soulevant le trophée au centre du rectangle vert, dans une vidéo devenue virale sur les réseaux sociaux, vous pouvez voir comment Giorgio Chiellini a été le seul joueur de la Juventus à applaudir et à rendre hommage à l’Inter sur le terrain tout au long de la cérémonie de remise des prix de la Supercoupe d’Italie. Un geste comme un vrai capitaine, celui de Chiellini, qui a reconnu le mérite de ses adversaires en attendant humblement que l’Inter hisse la Supercoupe d’Italie vers le ciel avant d’entrer dans les vestiaires.

Un geste très significatif, celui de Chiellini, qui arrive au terme d’une course caractérisée par mauvais geste de Bonucci. Le défenseur de la Juventus, peu après le but de Sanchez, avait le secrétaire de l’équipe première de l’Inter a attaqué, Cristiano Mozzillo, stationné sur la touche alors qu’il célébrait le but du Chilien. Les différentes vidéos montrant Bonucci tirant et frappant Mozzillo à la poitrine ont été fortement critiquées. Beaucoup ont souligné le manque de sportivité du défenseur Champion d’Europe avec l’équipe nationale italienne qui, à 34 ans et avec de nombreuses années d’expérience, aurait dû donner l’exemple à tout le monde, même dans la défaite. Comme l’a fait Chiellini qui a une fois de plus fait preuve d’esprit sportif, de professionnalisme et surtout une grande culture footballistique et un attachement viscéral aux vraies valeurs du sport.

Dumfries aime l’Inter et n’a pas peur de Liverpool : « Mieux les vaut que l’Ajax »

Le défenseur de la Juventus, qui figurait parmi les meilleurs du terrain à la Juventus (75 ballons joués, 6 tacles gagnés sur 8, 13 longs ballons joués, 9 interventions décisives et un pourcentage de précision sur passe égal à 81%) à la fin d’un jeu joué avec l’enthousiasme agonistique, la méchanceté et le caractère habituels, il était déjà devenu le protagoniste d’un autre geste en tant que vrai capitaine. Immédiatement après le but de Sanchez, il a été le premier à approcher Alex Sandro, auteur de l’erreur défensive, en le serrant dans ses bras pour le consoler étant donné que le joueur brésilien a été visiblement frappé par sa bévue qui a été décisive pour le succès de l’Inter.

Il est l’un des défenseurs les plus critiqués d’Italie et de Serie A pour sa façon de jouer (hier Barella a tenté d’attirer l’attention de l’arbitre depuis le banc en lui criant que Chiellini prétend avoir été victime d’une faute depuis dix ans) tant au en même temps l’un des plus professionnels et sérieux de tout le championnat. L’un des joueurs dont on peut vraiment prendre exemple pour l’amour et le respect dont il fait toujours preuve envers le sport, le football et ses adversaires.