il glisse d’une falaise et meurt, elle se sauve en s’accrochant à l’herbe


Jonathan Strappa, 34 ans de Porto Sant’Elpidio, est tombé dans un ravin en train de mourir sur le coup après un vol de 300 mètres ; sa compagne, 35 ans, a réussi à se sauver en s’accrochant à des touffes d’herbe après avoir glissé sur une trentaine de mètres.

Pour célébrer l’arrivée de la nouvelle année, ils avaient choisi l’un des endroits les plus évocateurs des Monts Sibillini, la route panoramique qui de Pintura di Bolognola mène au refuge Fargno, dans la province de Macerata : cela aurait dû être une journée agréable, illuminé par le soleil, immergé dans le scénario des « montagnes bleues » également célébrées par Giacomo Leopardi, il s’est plutôt transformé en tragédie. Jonathan larmes, 34 ans de Porto Sant’Elpidio, est en effet tombé dans un ravin en train de mourir sur le coup après un vol de 300 mètres ; sa compagne, 35 ans, a réussi à se sauver en s’accrochant à des touffes d’herbe après avoir glissé sur une trentaine de mètres. La jeune fille a été témoin de la mort de son petit ami, dont le corps n’a été retrouvé qu’hier soir après près de sept heures par les équipes de secours en montagne et de spéléologie de Macerata et Montefortino et les pompiers de Camerino, après que les sauveteurs aient tenté de le récupérer avec l’intervention de l’hélicoptère Fabriano. sauvetage d’abord et l’hélicoptère « Drago » des pompiers plus tard. La glissade de Jonathan s’est avérée fatale en raison de la neige gelée et – probablement – du mauvais équipement avec lequel il marchait.

L’accident s’est produit hier vers midi: les deux petits amis montaient de Pintura di Bolognola jusqu’au Rifugio del Fargno, le long d’une route où le passage est interdit pendant les mois d’hiver car très dangereux à cause de la neige et des plaques de glace : environ un kilomètre avant d’atteindre leur destination, les deux – tous deux sans crampons – ont glissé dans une falaise : elle a réussi à se sauver en s’accrochant à l’herbe à la dernière minute ; le compagnon est plutôt tombé sur environ 300 mètres et pour lui il n’y avait rien à faire. Deux autres randonneurs marchaient sur le même chemin, attirés par les cris de la femme, pour la secourir et la ramener en lieu sûr. Blessée et en état de choc, elle a été transportée du 118 à l’hôpital Camerino avec une suspicion de fracture de l’épaule, des contusions et des contusions.