Hors de la pandémie uniquement si aucune nouvelle variante n’émerge après Omicron


Selon Antony Fauci, consultant à la Maison Blanche, nous ne sortirons de la pandémie « que si nous n’avons pas une autre variante qui échappe à la réponse immunitaire à la variante précédente ».

Activez les notifications pour recevoir des mises à jour sur

La propagation très rapide de la variante Omicron du coronavirus permettra-t-elle de passer d’une phase pandémique à une phase endémique ? C’est le souhait de beaucoup, mais il est encore trop tôt pour dire si ce scénario se réalisera. Selon Antony Fauci, consultant à la Maison Blanche, il faut espérer que cela arrivera, cependant « cela n’arrivera que si nous n’avons pas une autre variante qui échappe à la réponse immunitaire à la variante précédente », a déclaré le scientifique s’exprimant à Davos. Agenda, un événement virtuel organisé par le Forum économique mondial. Pour l’immunologiste bien connu, « nous avons eu de la chance » qu’Omicron ne partage pas certaines caractéristiques comme celles de Delta, « mais le grand nombre de personnes infectées annule ce niveau mineur de pathogénicité ».

Antony Fauci a expliqué que la propagation extraordinaire d’Omicron pourrait entraîner une infection d’un grand nombre de personnes, mais que néanmoins « cela ne signifie pas que quelqu’un devrait intentionnellement essayer d’être infecté par la variante Omicron. Selon les médecins, c’est une idée terrible pour plusieurs raisons ». Comme le montrent également les rapports quotidiens diffusés en Italie, Omicron n’est pas un rhume et n’a pas grand-chose à voir avec la grippe : il peut en effet être mortel, en particulier pour les personnes non vaccinées et pour les sujets les plus vulnérables. Et pas seulement : la propagation du variant découvert en Afrique du Sud fin novembre exerce une forte pression sur les établissements de santé, dont beaucoup retardent le diagnostic et la chirurgie. De plus, selon Fauci, il sera très difficile d’éradiquer définitivement le virus Sars-Cov-2. » De toutes les maladies infectieuses qui ont touché l’humanité, seule la variole a été éradiquée. Pour le Covid il y aura une élimination, car il a été pour la poliomyélite : aux États-Unis, elle n’existe plus, mais ailleurs elle existe toujours ».