Green Pass, aujourd’hui les nouvelles règles pour les coiffeurs et esthéticiennes décollent : voici ce qui change


Les nouvelles règles sur le Pass Vert de base entrent en vigueur aujourd’hui, jeudi 20 janvier, qui devient également obligatoire chez le coiffeur, le barbier et l’esthéticienne. Voici donc ce qui change à partir d’aujourd’hui.

Activez les notifications pour recevoir des mises à jour sur

Elles sont effectives à compter d’aujourd’hui, jeudi 20 janvier, le nouvelles règles sur le Green Pass, qui est également devenu obligatoire pour les services personnels. La Certification Covid servira donc aussi à se rendre chez le coiffeur, le barbier et l’esthéticienne, lieux où jusqu’à présent elle n’était pas exigée. Le gouvernement l’a établi pendant la période des fêtes, entre autres mesures anti Covid, pour contenir la quatrième vague d’infections et la propagation de la variante Omicron. Auparavant, il n’était nécessaire que pour les travailleurs du secteur, comme cela avait été établi lors de l’introduction de l’obligation de certification Covid dans tous les lieux de travail, mais à partir d’aujourd’hui, il sera également utilisé par les clients pour accéder à ces espaces.

Green Pass pour coiffeurs et esthéticiennes, ce qui change et comment le télécharger

A partir d’aujourd’hui, donc, pour aller au coiffeur, à partir de Salon de coiffure ou deesthéticien le Green Pass de base est obligatoire. Il s’agit de la Certification qui peut également être téléchargée à l’aide d’un prélèvement antigénique ou moléculaire négatif réalisé dans les heures précédentes. Avec le code Authcode reçu du ministère de la Santé et la carte de santé, le Green Pass peut également être téléchargé directement sur le site Web du gouvernement à ce lien.

Les nouvelles règles sur le Green Pass, où il sera utilisé en février

De plus, dans les prochains jours, les règles changeront encore et le Green Pass de base sera étendu à d’autres activités. À partir de 1er févrieren effet, il sera également obligatoire d’entrer dans les bureaux publics, de se rendre à la banque ou à la poste, et d’accéder aux magasins et centres commerciaux. En revanche, les activités considérées comme essentielles sont exclues, comme le précise la nouvelle Dpcm du gouvernement dans laquelle sont recensés les commerces dans lesquels le Green Pass ne sera pas exigé. Ceux-ci devraient également inclure les épiceries, les kiosques à journaux, les pharmacies et les parapharmacies. En revanche, l’exonération ne devrait pas s’appliquer aux buralistes et aux librairies.

Alarme des oncologues : « Les hôpitaux pleins de No Vax. Obligés de reporter la chirurgie et le diagnostic du cancer »

Enfin, à partir du 15 février, l’obligation au travail du Super Pass Vert sera également instaurée pour les plus de 50 ans : pour cette catégorie l’obligation de vaccination est déjà en vigueur et à partir de mi-février les personnes employées pour se rendre sur le lieu de travail devront présenter la Certification Covid renforcée, le téléchargeable avec le vaccin ou avec récupération.