Ecole, avec 2 positifs dans la classe en quarantaine uniquement les non vaccinés : la demande des Régions


La quarantaine n’est envisagée, dans le cas de deux élèves positifs dans la classe, que pour ceux qui ne sont pas vaccinés. Pour les autres, au contraire, l’auto-surveillance aura lieu pendant dix jours. C’est ce que les techniciens de l’Etat évalueraient à la demande des Régions.

Les règles de quarantaine a l’école pourrait changer. Les techniciens du gouvernement évaluent de nouvelles règles : la quarantaine est envisagée, dans le cas de deux élèves positifs dans la classe, uniquement pour ceux qui ne sont pas vaccinés. Pour les autres, une autosurveillance aura lieu.

Après nouvelles règles qui entrent en vigueur aujourd’hui et qui prévoient l’autosurveillance au lieu de la quarantaine pour les vaccinés ou guéris depuis moins de quatre mois et pour ceux qui ont reçu le rappel, les techniciens du ministère réfléchissent à la possibilité de revoir les protocoles même à l’école. On parle d’écoles primaires et secondaires et l’hypothèse est de n’assurer l’autosurveillance des personnes vaccinées qu’au cas où il y aurait deux positifs dans la classe.

Donc quarante seulement pour ceux qui n’ont pas été vaccinés. Il s’agirait d’une tentative d’augmenter le taux de vaccination chez les enfants, zone où les infections sont nombreuses, et d’autre part de maintenir autant que possible la fréquentation scolaire.

Comment les règles de mise en quarantaine des positifs vaccinés et asymptomatiques évoluent aux USA

Même le Régions ils ont soutenu la demande, demandant la quarantaine et l’enseignement à distance avec deux points positifs en classe uniquement pour les non vaccinés. Pour ceux qui ont été vaccinés ou guéris au cours des trois derniers mois, les Régions proposent des enseignements supplémentaires en présence et en autosurveillance. Cependant, un tampon est prévu le dixième jour. Les conseillers régionaux de la santé ont présenté aujourd’hui la proposition aux ministres Patrizio Bianchi (École) et Roberto Speranza (Santé), soulignant qu’avec le lancement de la campagne de vaccination également pour le groupe d’âge entre 5 et 11 ans, les règles sur l’école de quarantaine devraient prendre cette en compte. Dans le cas où il n’y aurait qu’un seul cas d’infection dans la salle de classe, cependant, tout le monde pourrait rester présent en passant toujours une période d’auto-surveillance pendant 10 jours.

« Ce fut une réunion positive et constructive au cours de laquelle nous avons présenté au gouvernement quelques hypothèses d’intervention qui, dans la lignée de ce qui a été fait avec le dernier décret, aussi éclairer le monde de l’école sul devant les protocoles, quarantaines et tampons actuellement fournis. Ce sont des propositions techniques que nous souhaitons approfondir et partager avec l’exécutif pour protéger les hôpitaux de plus en plus plombés par les hospitalisations et permettre une reprise de l’année scolaire en cours, compte tenu de l’évolution de la courbe épidémique qui semble être tirée justement par une importante progression de gamme. allant de 6 à 13 ans« , a commenté le président de la Conférence des régions, Massimiliano Fedriga.