Djokovic quitte l’Australie après l’annulation de son visa



Le joueur de tennis serbe Novak Djokovic a quitté l’Australie pour un vol à destination de Dubaï, rapportent les médias locaux, après qu’un tribunal a autorisé ce dimanche l’annulation de son visa et son expulsion. Le vol, opéré par Emirates Airlines, a décollé de l’aéroport Tullamarine de Melbourne vers 22h50 heure locale (11h50 GMT).

L’athlète des Balkans est arrivé au terminal portant des vêtements sombres et un masque facial accompagné de son équipe technique et a pris un peu d’applaudissements et d’encouragements de l’un des voyageurs, selon une vidéo de Channel 10. Djokovic a été escorté jusqu’à l’aérodrome par des membres de la police australienne en attendant l’embarquement, selon des photographies publiées par le journal The Sydney Morning Herald.

Le tennisman, qui n’est pas vacciné contre le covid-19 et enfreint donc les lois d’entrée mises en place par le pays du sud contre la pandémie, ne pourra pas défendre sa couronne à l’Open d’Australie, qui débute lundi.

La session plénière de la Cour fédérale d’Australie a décidé à l’unanimité ce dimanche, après une audience virtuelle, que l’annulation du visa du joueur de tennis par le ministre de l’Immigration Alex Hawke avait une base légale, et donc Djokovic devait être expulsé.

Djokovic s’est rendu à Melbourne le 5 janvier avec une dispense médicale pour ne pas avoir été vacciné et avoir passé le covid-19 en décembre, bien qu’à son arrivée les autorités de l’immigration aient annulé son visa et l’aient détenu jusqu’à sa libération lundi dernier par ordonnance judiciaire considérant qu’il n’avait pas été soigné « équitablement ».

Le ministre australien a de nouveau annulé vendredi le permis d’entrée dans les Balkans considérant que leur présence présentait un risque pour la commande et pouvait alimenter le sentiment anti-vaccin. L’athlète a été arrêté samedi dans un hôtel pour la deuxième fois avant l’audience tenue aujourd’hui où les juges ont rejeté l’appel de Djokovic contre la décision du gouvernement.