Djokovic admet des « erreurs » dans les documents pour entrer en Australie et a assisté à une interview avec covid



Le joueur de tennis serbe, Novak Djokovic, a reconnu ce mercredi avoir commis des « erreurs humaines » dans les documents pour entrer en Australie et assister à un entretien avec un média sportif après avoir connu son positif pour le covid19.

« Je me suis senti obligé d’aller à l’entretien avec L’Equipe pour ne pas laisser le journaliste en rade, mais j’ai gardé une distance sociale et un masque tout le tempssauf pendant les photos. De retour chez moi, je m’isole et réfléchis. J’ai fait une erreur de jugement et j’avoue que j’ai dû reporter le rendez-vous », a déclaré l’athlète dans un communiqué publié sur les réseaux sociaux.

Djokovic assure que le 16 décembre il a subi un test pour détecter le covid-19, dont il a appris le résultat un jour plus tard après avoir assisté à un événement avec des jeunes, alors que l’interview était le 18.

« J’étais asymptomatique et je me sentais bien et je n’ai reçu de notification de mon test PCR positif qu’après cet événement. (avec des jeunes) » a précisé le numéro un du racket mondial, qui a également précisé qu’il avait été préalablement soumis à des tests antigéniques par précaution, qui se sont révélés négatifs.

Le Serbe de 34 ans a exhorté les médias à corriger les informations erronées publiées concernant leurs activités « En particulier en ce qui concerne l’inquiétude généralisée dans la communauté au sujet de ma présence en Australie et pour résoudre des problèmes très blessants et préoccupants pour ma famille. »

Djokovic, qui espère défendre son titre à l’Open d’Australie à partir du 17Il a également assuré que son agent avait commis une « erreur humaine » en remplissant la case sur les déplacements que l’athlète avait effectués dans les 14 jours précédant son arrivée dans le pays océanique.

Le gouvernement australien continue de considérer votre éventuelle annulation de visa et l’expulsion ultérieure.

Alors que, les autorités de l’immigration enquêtent -selon les médias australiens- si le joueur de tennis a menti en entrant en Australie lorsqu’il a assuré qu’il n’avait visité aucun pays tiers au cours des deux semaines précédentes, ce qui pourrait entraîner une nouvelle annulation de son visa.

Numéro un mondial il s’entraînait dans un établissement à Sotogrande (Cadix), selon leurs réseaux sociaux, et a voyagé de Malaga en Australie, selon le président du Comité olympique serbe, Borizadr Maljkovic.

Le joueur de tennis, qui a volé le 4 janvier avec une escale à Dubaï, a peut-être passé Noël à Belgrade, selon certaines photos sur les réseaux sociaux.

Djokovic Il est arrivé mercredi dernier à Melbourne avec une dispense médicale pour se faire vacciner pour avoir attrapé le covid-19 en décembre, mais les douaniers lui ont refusé le visa et il a été détenu dans un hôtel pendant que ses avocats interjetaient appel.

Un tribunal de Melbourne a trouvé lundi Djokovic, 34 ans,, et lui a permis d’entrer dans le pays, mais il y a encore une chance qu’il soit expulsé d’Australie, bien qu’on ne sache pas quand la décision officielle sera connue.