disqualification possible en raison des Roms


Querelle entre Massimiliano Allegri et l’arbitre Sozza à l’issue de Juventus-Napoli : l’entraîneur de la Juventus risque la disqualification en vue du match contre la Roma.

Massimiliano Allegri il ne sera peut-être pas sur le banc contre la Roma. L’entraîneur de la Juventus risque d’être disqualifié après un différend avec l’arbitre Simone Sozza après le coup de sifflet final du match entre les bianconeri et Naples au premier tour du deuxième tour. L’entraîneur de la Vieille Dame n’a pas apprécié certaines décisions de l’arbitre et à la fin du match à l’Allianz Stadium il a voulu exprimer son désaccord à l’arbitre : les tons se seraient beaucoup intensifiés et le comportement d’Allegri n’aurait pas aimé le coup de sifflet de la section Seregno et tout est fini dans le rapport.

Pour cette raison, l’entraîneur de la Juventus risque de ne pas se rendre sur le banc du stade olympique dimanche car il pourrait être sanctionné d’une disqualification : le journal romain a relaté la rude querelle. Le temps, qui a fait connaître la dispute houleuse entre l’arbitre Sozza et Allegri à la fin de Juventus-Napoli en raison de certaines décisions qui ne l’ont pas convaincu. Nous attendons maintenant la réponse du juge des sports, qui pourrait décider d’arrêter l’entraîneur de la Juventus pour un tour.

Même les joueurs bianconeri s’étaient plaints sur le terrain avec Sozza parce qu’il n’avait pas eu de corner tiré après le coup franc de Dybala dévié par les joueurs napolitains en bas : règlement en main, l’arbitre a très bien bougé mais, à juste titre, dans ces moments où l’adrénaline l’emporte.

L’ombre du Covid sur la Juve-Napoli, Omicron alerte l’ASL : « Situation à surveiller »

Lors de la conférence de presse d’après-match, Allegri s’est exprimé de manière très critique à l’encontre du directeur de match : « Une fois par an, je veux dire quelque chose à propos de l’arbitre. Il était très bon mais je pense que son chrono s’est arrêté. Il y a eu un peu plus de temps de récupération, il y a eu des interruptions. Le match aurait pu continuer. Je concède une fois et j’espère Rocchi ne se fâche pas. »

Un comportement et une façon de faire assez étranges pour quelqu’un comme Massimiliano Allegri qui, malgré son caractère très enfumé, n’a jamais été un technicien qui a haussé le ton envers les arbitres : un signe clair que des réactions inattendues peuvent venir de n’importe qui. pas aller dans la direction souhaitée.