Deux touristes tués et un blessé dans une fusillade dans un hôtel de la Riviera Maya



Deux morts et un blessé, tous d’origine canadienne, ont laissé ce vendredi une fusillade survenue à un hôtel dans la station balnéaire mexicaine de Playa del Carmenont rapporté des sources officielles.

Le secrétaire à la Sécurité publique de l’État de Quintana Roo, Lucio Hernández Gutiérrez, a confirmé sur les réseaux sociaux que les coups de feu étaient dus à une dispute entre invités.

« D’après le rapport de coups de feu à l’intérieur du hôtel Xcaret, Trois personnes auraient été blessées, suite à une discussion entre clients de l’hôtel », a déclaré Hernandez Gutiérrez dans un premier message.

Il a indiqué plus tard que lors des « événements déplorables » à l’hôtel Xcaret, « les trois blessés ont été immédiatement transférés à l’hôpital, où malheureusement un est décédé » et a ajouté que « les trois invités sont d’origine canadienne. »

Quelques heures plus tard, le Procureur général de l’État de Quintana Roo a rapporté sur Twitter qu’un deuxième Canadien, admis à l’hôpital, était également décédé.

Concernant la première personne qui a perdu la vie, le parquet a indiqué qu’« il avait un casier judiciaire : trafic de drogue, usurpation d’identité, entre autres », tout en confirmant « le décès d’une autre personne qui a été blessée », qui avait également un « casier judiciaire » dans votre pays.

Le responsable de la sécurité de l’État a publié un troisième message avec des images de l’un des responsables, qui tenait une arme à feu et a déclaré que c’était lui qui avait tiré sur les invités canadiens.

Les autorités policières maintiennent le soi-disant code rouge en vigueur dans toute la zone nord de Quintana Roo pour tenter de localiser l’agresseur, et le déploiement implique le garde national, Armée mexicaine et corporations locales.

Malgré la présence du nouveau « bataillon de sécurité touristique », composé de quelque 1 500 agents déployés début décembre à partir de Cancún jusqu’à Tulum, c’est le dernier épisode de la vague de violence à laquelle sont confrontés les Caraïbes mexicain que le gouvernement fédéral a attribué à des affrontements entre trafiquants de drogue.

Début novembre 2021, un groupe armé a fait irruption sur une plage de Bahía Petempich, un quartier exclusif de la municipalité de Puerto Morelos, de l’État de Quintana Roo et a tué deux membres présumés d’un groupe rival.

En octobre, une fusillade dans un restaurant de la station balnéaire de Tulum – l’un des endroits les plus en vogue des Caraïbes mexicaines – a laissé deux touristes étrangers tués et trois autres blessés.

Alors que le 13 janvier de cette année, il y a eu une attaque armée à l’entrée de la zone archéologique de Tulum qui a fait un mort et un mineur blessé par balle.

Selon les données officielles présentées par le ministère de la Sécurité et de la Protection des citoyens (SSPC), le Mexique a enregistré 33 308 homicides intentionnels l’année dernière, soit 3,6 % des 34 554 meurtres en 2020.