Dans la même action il se blesse, donne un but à ses adversaires et pleure : catastrophe en Coupe d’Afrique


Journée catastrophique pour le gardien ivoirien Badra Sangare qui d’une faute sensationnelle offre le match nul à la Sierra Leone lors du match de Coupe d’Afrique et dans la même action se blesse suite ensuite avec les larmes aux yeux le but décisif marqué par les adversaires.

Surprenant match nul contre la Sierra Leone pour la Côte d’Ivoire, équipe favorite pour la victoire finale du Coupe d’Afrique 2022. Ce qui surprend, plus encore que le résultat qui maintient encore ouverts les matches de qualification du groupe E, c’est surtout la façon dont le but final 2-2 est arrivé ce qui a permis aux adversaires d’atteindre l’égal inespéré en pleine reprise.

Beaucoup de récriminations possible pour la Côte d’Ivoire qui a raté un penalty avec le joueur de l’AC Milan Franck Kessié à la 12e minute, pour aller de l’avant deux fois d’abord avec l’attaquant de l’Ajax Sébastien Haller puis, après l’égalisation momentanée de Musa Noah Kamara, avec la star d’Arsenal Nicolas Pepe. Mais c’est ce qui s’est passé le temps est pratiquement écoulé qui a fait s’estomper une victoire qui semblait avoir été mise à la ferme par les « Eléphants ». En effet, il était le protagoniste malheureux le gardien ivoirien Badra Sangare auteur d’un canard incroyable ce qui a permis à Alhaji Kamara d’inscrire le dernier but et ainsi d’éviter une défaite déjà inscrite in extremis à son équipe.

Le défenseur extrême ivoirien sort des poteaux pour récupérer le ballon dévié par un coéquipier pour éviter de concéder un corner à la Sierra Leone, mais quand il semble l’avoir capté sans problème voilà c’est que la balle s’échappe incroyablement de ses mains et carambole sur les pieds de Steven Caulker qui peut donc servir le compagnon Kamara le mieux placé qui peut ainsi facilement le déposer dans la porte non gardée. Le gardien Badra Sangaré, est resté au sol parce qu’il a été blessé (à la reprise du match dans les buts à jouer les dernières secondes du match iront l’arrière latéral Serge Aurier), il s’est tout de suite rendu compte de la très grave erreur commise comme en témoigne le fait que suivi, déjà en larmes, tout le déroulement de l’action qui a conduit à l’inévitable égalisation de la Sierra Leone.

Le gardien sierra-léonais fond en larmes à la fin du match en lui criant : « Ça va, ça va »