Borja García, revient à El Alcoraz main dans la main avec Gérone pour affronter le SD Huesca



Le premier retour de Míchel Sánchez a déjà eu lieu en Coupe il y a deux semaines et dimanche à 18h15, il sera temps pour Borja García, l’autre membre du vestiaire de Gérone, à part Samu Saiz, avec un passé récent dans le SD Huesca. Le milieu de terrain madrilène s’est déjà remis de la blessure au tendon des ischio-jambiers à la jambe gauche qui lui a fait rater les huit derniers matchs du premier tour de la ligue et pour cette raison, ce samedi, son entraîneur a choisi de l’inclure dans un appel qui compte avec sept absences dont celle de son mitrailleur Stuani, auteur de 14 buts, et six joueurs locaux au complet. En plus de l’attaquant uruguayen, il y aura également Arnau, Calavera, Pablo Moreno, Sarmiento, Ureña et Terrats.

Borja García a joué en tant que local à El Alcoraz la saison dernière, cours dans lequel il n’a pas répondu aux attentes créées au moment de sa signature. Il a signé pour être un homme important dans le retour de Huesca en première division et, bien qu’il ait eu la ceinture de départ avec Míchel, avec qui il avait déjà coïncidé au Rayo dans la dernière ligne droite de la carrière de joueur de l’entraîneur d’aujourd’hui, après avec Pacheta, sa présence sur le terrain de jeu était pratiquement un témoignage.

Après une pré-saison qui pour lui a été marquée par un test positif au covid, au dernier jour du marché d’été Huesca a choisi de résilier son contrat pour qu’il finisse par retourner dans le club d’où il était arrivé par le biais d’un transfert d’environ deux millions d’euros. Dans ce cas, conserver son jeton et ne pas vouloir d’un joueur mécontent dans les vestiaires étaient prioritaires.

Son adaptation à Huesca n’a jamais été bonne et en fait lors de la conférence de presse à son retour à Gérone, dans laquelle il n’a pas bien choisi ses mots pour définir son séjour avec les Catalans comme « de longues vacances », il a avoué que déjà dans le précédent l’hiver, il avait essayé de sortir. Désormais, jusqu’à sa blessure, avec celles de Montilivi il cumule huit titularisations consécutives.