Bienvenue dans la famille, c’est une journée parfaite


Jacques Villeneuve est devenu père pour la cinquième fois et le dernier fils a donné le nom de Gilles, celui de son père, l’un des plus grands pilotes de Formule 1.

Jacques Villeneuve il est devenu papa pour la cinquième fois, sur les réseaux sociaux il a accueilli son cinquième fils qui se prénomme Gilles. Une touche au cœur pour tous les grands fans de Formule 1 et en particulier pour les fans de Ferrari qui ont adoré le grand Gilles Villeneuve, l’un des héros de ce sport décédé tragiquement en mai 1982 lors des qualifications du Grand Prix de Belgique.

Villeneuve a donc voulu se souvenir et rendre hommage à son père et a choisi Giulia avec l’entreprise le nom du cinquième enfant, tous fils de Jacques, ancien père de Jules, Joakim, Benjamin et Henri. Sur Instagram, le Canadien a posté un splendide cliché, sur lequel on le voit serrer la main du nouveau-né et à l’appui il écrit : « Bébé Gilles a rejoint notre grande et belle famille. Forte et en bonne santé. Ma chère maman Giulia est merveilleuse. Nous baignons dans le bonheur et nous sommes vraiment bénis. Une journée parfaite. »

Gilles Villeneuve était un pilote phénoménal, il n’a remporté que six GP et fait deux pole positions en Formule 1 mais il a laissé sa marque, il était très fort, il avait du courage à revendre et il était l’un des plus aimés des Drake Enzo Ferrari, malheureusement il est décédé en 1982, alors que Jacques avait 11 ans. Le fils a été champion à la fois aux États-Unis et en Formule 1, en 1997 il est devenu champion après un long et très dur tête à tête avec Michael Schumacher. Au cirque, il a été un grand protagoniste avec 11 victoires et 13 pole positions. A 50 ans, Jacques court toujours, certainement pas en Formule 1, et il est toujours en pleine forme, il a réussi à gagner une course il y a quelques mois. Gilles est son cinquième enfant, le premier avec sa compagne Giulia, avec qui il est lié depuis environ un an.

Un homme apprécié par Mercedes aux côtés de Masi en 2022 : l’éventuelle solution FIA déplaît à Red Bull