Aujourd’hui les obsèques de Daniele, l’enfant de 7 ans tué par son père : il est en deuil de la ville


Il tue son fils de 7 ans et le cache dans le placard

Aujourd’hui 7 janvier, c’est le jour des funérailles du petit Daniele, l’enfant de 7 ans tué par son père Davide Paitoni le soir du 1er janvier. A Gazzada Schianno et Morazzone, c’est le deuil de la ville.

Activez les notifications pour recevoir des mises à jour sur

Il tue son fils de 7 ans et le cache dans le placard

C’est le jour des derniers adieux au petit Daniele, le garçonnet de 7 ans tué par son père le soir du 1er janvier d’un coup de couteau dans la gorge avant d’être enfermé dans un placard. Les funérailles sont prévues cet après-midi à 14h30 à l’oratoire de San Luigi Schianno, dans la province de Varèse, auquel le petit a assisté. Dans toute la ville de Gazzada Schianno et Morazzone, c’est le deuil de la ville : les drapeaux seront en berne et une minute de silence sera respectée.

Les funérailles après les résultats de l’autopsie

Le feu vert pour les funérailles a eu lieu après l’autopsie pratiquée sur le corps de l’enfant. Les coroners ont confirmé que le père, Davide Paitoni, 40 ans, qui est maintenant en prison après avoir tenté de s’évader, cependant, qui a duré quelques heures, a d’abord inséré un chiffon dans la gorge de son fils, puis lui a fermé la gorge avec du ruban adhésif pour l’empêcher de crier, puis lui trancher la gorge d’un seul coup. Son corps a ensuite été caché dans le placard. « Davide Paitoni a tué son fils de manière ignoble », écrira également le juge des enquêtes préliminaires dans l’ordonnance de garde à vue peu après l’interrogatoire de validation au cours duquel le quadragénaire a fait usage du droit de ne pas répondre. L’homme, qui était déjà assigné à résidence pour avoir tenté de tuer un ancien collègue en novembre dernier, devra également répondre d’une autre tentative de meurtre : après avoir tué le petit garçon, en effet, il s’est présenté chez sa belle-famille et a jugé poignarder dans la rue la femme qui a heureusement réussi à se sauver. Puis Paitoni a tenté de rejoindre peut-être la Suisse, mais sa fuite s’est arrêtée à quelques kilomètres de la frontière lorsqu’il a été arrêté et arrêté par les carabiniers.

Le dernier adieu de ses animateurs

Maintenant, toute l’Italie pleurera pour le petit Daniele. « Tu as eu la capacité de nous faire tous t’aimer, tu as conquis nos cœurs pour toujours », ont tenu ses animateurs à se souvenir de lui dans un post Facebook. « Parce qu’avec ces yeux sombres et ton doux sourire, ta sympathie, ton être spirituel et drôle, imparable comme un ouragan mais en même temps doux comme les collations que nous avons mangées ensemble dans l’oratoire, tu avais la capacité de te faire aimer tout nous, tu as gagné nos cœurs pour toujours. Nous t’aimons ! Tu vas nous manquer ! Salut Dani « . Il a attendu de nombreuses personnes dans l’après-midi pour dire au revoir au petit.