Accusations infâmes, je me suis fait sans personne


Tanya Yashenko fait l’objet d’une enquête du parquet de Rome pour crime de contournement d’incapacité contre le noble Giacomo Bonanno de Linguaglossa, avec qui elle entretient une relation.

« Avec étonnement et regret, je reconnais qu’une campagne médiatique violente contre moi-même est en cours depuis un certain temps, astucieusement alimentée, pour la faire apparaître comme une femme sans scrupules et habitués à une vie confortable et insouciante portée par des hommes riches. Je rejette avec force et indignation la teneur de ces accusations calomnieuses en revendiquant mon histoire de femme indépendante et autosuffisante, qui a réalisé ses projets de vie et de travail sans l’aide de personne et certainement avant même de rencontrer Giacomo, qui a déjà nié les accusations absurdes portées contre moi « . Tanya Yashenko, la femme de 36 ans enquêtée par le parquet de Rome pour l’hypothèse de crime de contournement d’incapable envers le noble Giacomo Bonanno de Linguaglossa, avec qui il entretient une longue relation. C’est lui qui a accusé la femme de l’avoir trompé, lui demandant des cadeaux et de l’argent coûteux, pour revenir sur les déclarations une fois que la tempête a éclaté. « Je voudrais m’excuser pour mes fausses déclarations », a-t-il déclaré dans un message sur Facebook.

Malgré les problèmes juridiques, le couple continue d’être ensemble. « Je tiens à préciser – poursuit la note publiée par le cabinet d’avocats napolitain Frojo – que la relation avec mon partenaire se poursuit sereinement, bien que compatible avec le grand état d’anxiété et de prostration que cette persécution médiatique absurde et incompréhensible crée en nous ». Tanya YachenkoPar l’intermédiaire de ses avocats, elle a également fait savoir qu’elle met en garde « quiconque contre la diffusion de fausses informations sur le soussigné ». Les enquêtes sont cependant actuellement en cours. « Compte tenu des enquêtes en cours de l’autorité judiciaire – conclut la note – je n’ai pas l’intention de fournir d’autres déclarations et j’attends le résultat des enquêtes, ayant une confiance maximale dans la justice et dans mes avocats ».