Absurde et peu probable de ne pas l’exclure


Rai a choisi de ne pas exclure Morandi de la course, motivant son erreur comme un pur inconvénient technique. Codacons n’est pas d’accord et a fermement rejeté les raisons. « Rai grimpe sur les rétroviseurs, nous envisageons de contester devant les tribunaux ».

Activez les notifications pour recevoir des mises à jour sur

Rai a décidé que Gianni Morandi resterait dans la course à Sanremo 2022, malgré l’erreur d’avoir publié une partie de la chanson inédite sur les réseaux sociaux qu’il présentera sur la scène du Festival. N’est pas d’accord avec le Codacons qui a fermement rejeté le choix de ne pas exclure le chanteur bolonais de l’événement musical : « Rai grimpe sur les miroirs et, avec une motivation totalement absurde et improbable, décide de ne pas exclure Gianni Morandi du Festival de Sanremo, malgré le fait que sa chanson n’est plus inédite puisqu’elle est partiellement publiée sur le web ».

L’explication de Raï

Dans la journée, Rai avait communiqué son choix de ne pas exclure Gianni Morandi de la course. La direction artistique du Festival avait fait savoir avec une note officielle que « c’était un pur inconvénient technique, en raison du besoin de Morandi de porter un attelle de la main droite qui a subi plusieurs interventions suite à l’accident survenu il y a quelques mois ». Les Codacons conteste en réitérant la violation du règlement. « Nous pensons que le cas de Gianni Morandi a commis une violation flagrante du règlement du Festival de San Remo et, par conséquent, nous envisageons de contester la décision de la RAI devant les tribunaux« , conclut les Codacons.

Des excuses de Gianni Morandi

Au cours des dernières heures, Morandi a reconnu son erreur en s’excusant publiquement auprès de Rai via les réseaux sociaux. « Cette fois, j’ai fait les choses en grand. J’ai eu tort de poster par inadvertance une vidéo sur Facebook avec des fragments de la chanson que je dois chanter à Sanremo. J’insiste pour le faire seul mais je suis vraiment une mauviette ! ». Dans le post, Morandi explique qu’il a immédiatement supprimé la vidéo, dès qu’il s’est rendu compte de l’erreur : « Dès que je m’en suis rendu compte, je l’ai supprimé mais quelqu’un l’avait déjà vu ». D’après ce qu’il apprend de Fanpage, le chanteur est vraiment désolé pour ce qui s’est passé. « J’ai le cœur brisé, désolé et je m’excuse beaucoup auprès de Rai avec la direction artistique du Festival, avec ma maison de disques, avec les musiciens, avec le producteur Mousse T, avec Jovanotti et avec toutes les personnes qui travaillent sur ce projet. Peut-être qu’à partir d’aujourd’hui, il vaut mieux qu’Anna s’occupe des réseaux sociaux ».