A la Juve, toujours un comportement respectueux envers les arbitres


Massimiliano Allegri a déclaré à la veille du match que sa Juventus jouera contre l’Udinese. L’entraîneur a toutefois tenu à défendre le groupe après les différents épisodes de ces derniers jours : « A la Juve, toujours un comportement respectueux envers les arbitres ».

Massimiliano Allegri a déclaré à la veille de la course que son Juventus il jouera demain, samedi 15 janvier, contre l’Udinese à l’Allianz Stadium. Match valable pour la 22ème journée du championnat qui sera utilisé par les bianconeri pour racheter la défaite en Supercoupe d’Italie contre l’Inter mais aussi pour donner une continuité de résultats en Serie A après l’excellent succès à l’Olimpico contre la Roma. L’entraîneur de la Juventus se concentre peu sur les questions liées au match contre l’Inter et accorde une grande importance au match contre les Frioulans : « Il faut être lucide et essayer de gagner en essayant d’inverser un peu les résultats contre des équipes petites et moyennes. »

Allegri ne pourra pas compter sur Danilo mais aussi sur Bonucci victime d’un claquage musculaire à l’entraînement. Le couple central sera formé par De Ligt et Rugani avec Chiellini sur le banc: « Après 120 ′ je pensais le trouver dans une dizaine de jours et à la place il respirait (rires) ». Plus Pellegrini qu’Alex Sandro dans le rôle d’arrière gauche alors qu’au milieu de terrain l’entraîneur de la Juve a annoncé qu’il avait encore des doutes entre Kulusevski et Bernardeschi. L’Udinese est donc à affronter avec la plus grande prudence sans perdre de vue les objectifs du championnat : « L’Inter est l’équipe la plus forte et elle donne la continuité à ce qu’elle a fait l’année dernière – a déclaré l’entraîneur en se référant au match de Super Coupe – Je suis content de ce que les gars ont fait. Désolé d’avoir perdu dans les 120′ ».

L’affaire Dybala et les différends entre Naples et l’Inter

Avec Szczesny qui revient au but (« 15 jours se sont écoulés et il va bien »), l’argument le plus épineux de la Juve concerne avant tout Dybala et son prétendu non-renouvellement. « J’ai élevé Dybala, quand il est arrivé de Palerme, c’était un enfant, il a des qualités techniques qui peuvent nous donner beaucoup et dans la seconde moitié de la saison nous attendons beaucoup, c’est un grand joueur – a déclaré Allegri qui a ensuite poursuivi son discours sur le renouvellement des joueurs – Ce n’est pas que le club ne veuille pas renouveler, certains joueurs veulent juste du changement. » L’entraîneur de la Juventus poursuit : « Si vous jouez mal, il est normal qu’il ne reste ni à la Juve ni ailleurs. Tant qu’ils sont ici, ils doivent faire de leur mieux, qu’ils soient dus ou non. »

Allegri sait secouer la Juve : « Il y a des moments où tout se passe »

Impossible aussi de ne pas parler du match contre l’Inter en Supercoupe et surtout de la différend sur le terrain entre Bonucci et le secrétaire de l’Inter, Cristiano Mozzillo : « Il a payé l’amende et je pense que l’affaire est close, alors il peut y avoir des querelles en fin de match – a déclaré l’entraîneur qui a également répondu aux critiques qui lui ont été adressées pour avoir fustigé l’arbitre à l’issue de Juventus-Napoli – En 20 ans j’ai été disqualifié deux fois, avec Napoli j’ai dit des choses mal à l’arbitre mais donne-le moi une fois tous les vingt ans, je suis un homme aussi ». Pour conclure ensuite : « La Juventus a toujours été linéaire envers les autres et envers les arbitres »

Demain il y aura 300 matchs Allegri sur le match de la Juve et le coach a rappelé le plus inoubliable : « Celui de Madrid dans lequel nous avons été éliminés. Belle aussi à Monaco et avec Tottenham, mais à Madrid nous l’avons presque renversé ».